Référence :139582

Entrevue de Saint-Florentin [1er décembre 1941] [avec] Déclaration faite par le maréchal Pétain aux membres de la Commission d information (70 membres du Conseil national) réunis à Vichy du 2 au 10.12.1941 [12/12/1941]

[Document] Pétain, Philippe - Göring, Hermann

1941 Dactylographie de l époque, 4 pages en 4 ff. (21 x 27 cm.)

Important document, volontiers présenté comme le compte rendu officiel de la rencontre et immédiatement diffusé par l entourage du Maréchal. Selon cette version, l entretien, provoqué par le Gouvernement du Reich , est l occasion pour le Maréchal de repousser les exigences allemandes, s agissant de l Afrique du nord, et de poser ces conditions pour une collaboration d égal à égal, aucune promesses n ayant été tenues (depuis Montoire). Il donne lecture d un mémorandum dressant la longue liste des conditions préalables (prisonniers, ligne de démarcation, frais d occupation& ). « Quels sont les vainqueurs, vous ou nous ? » s exclame Göring. « J ai confiance dans les destinées de la France, dans son relèvement » réponds Pétain, poursuivant étonnement : « Quant à moi, personnellement, sachez-bien que pour un homme de mon âge, il est une évasion bien facile à réaliser, celle du passage de la la vie à la mort ». Et de reprendre par le détail la liste griefs. Les procès verbaux, français et allemands, donnent un autre son de cloche. Pétain, qui souhaite cette rencontre de longue date et l a soigneusement préparée, demande une clarification sur la place de la France dans l Europe nouvelle, et du concret afin de prouver aux Français les bienfaits de la politique de collaboration. Göring élude. S en suit la lecture du mémorandum, aussitôt rejeté par Göring. C est dans cette version que Pétain le lui colle dans la poche ! Il ne sort rien de l entrevue. Göring est mécontent et le fait vite savoir. Darlan, qui était présent, pense que l intransigeance n était sans doute pas de mise. Brinon est chargé de tenter de récupérer le mémorandum (en vain), à défaut d en minimiser la portée. On joint l Analyse détaillé de la déclaration du Maréchal Pétain devant la commission d information du Conseil national, qui détaille les conditions préalables pour une reprise de la collaboration, corroborant en substance cette version quelque peu altéré de l entretien.

120.00 €