971 résultats

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°9. 2 mars 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliures. Effrangé.

Hommage au général de Gaulle par Pierre Brossolette (Pierre Braud) : " incarner " cette voix avant de plaider pour l'union de toutes et de tous derrière l'homme du 18 Juin, alors qu'à Alger, avec l'aide des Alliés, le général Giraud développe une alternative à la France Combattante ; Ressurection [sic] par Marcel Renet (Jacques Destrée) ; En pleine batailles par Marcel Renet (Marc Antoine) ; Chronique des Lettres libres : le bilan d un trahison [Drieu La Rochelle] par Jacques Debû-Bridel (Sargon) ; etc.Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), et d'autres.

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°10. 16 mars 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliure. Petite coupure en tête, sans manque. Lég. tache.

Consignes en vue d un débarquement ; Un grand soldat : le général Giraud [après son discours du 13 mars, ici salué) ; L heure des décisions par Marcel Renet (Jacques Destrée) ; Vers la Libération par Marcel Renet (Marc Antoine) ; Le Comité national français, par Maurice Lacroix (Jean Decour) ; etc.Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), et d'autres.

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°12. 27 avril 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliures. Effrangé

Construire du neuf et Vers le Gouvernement provisoire par Marcel Renet (Jacques Destrée & Marc Antoine) ; Le 1er mai, fête de l espérance ouvrière par Robert Lecourt (Rouanet) ; La France de demain (discours du général de Gaulle) ; etc.Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), et d'autres.

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°13. 22 mai 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliures. Effrangé

Volontés de la France & Manoeuvres allemandes par Marcel Renet (Jacques Destrée & Marc Antoine) ; La déportation s accentue par André Lafargue (Robert Desniaux) ; Katyn ; Enquête chez Todt ; etc. Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), et d'autres.

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°16. 12 août 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliures. Effrangé

Grandeur française ; L édifice nazi se lézarde par Marcel Renet (Jacques Destrée & Marc Antoine) ; Les avocats de la France contre Vichy, par Me André Bossin (Paul Robin) ; Aurons nous un gouvernement Badoglio, par Maurice Lacroix (Jean Decour) ; À travers le désastre de Maritain, par Jacques Debû-Bridel (Sargon), etc.Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), etc.

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°18. 13 octobre 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliures.

L exemple Corse ; Inquiétudes de l ennemi, par Marcel Renet (Jacques Destrée & Marc Antoine) ; Avis au fonctionnaires (Alger, 17 septembre) ; Crimes et châtiments, par Pierre Français [peut-être Me Henri Mazeaud dont le pseudonyme était Pierre François] ; ou passe notre viande, par Saint-Sulpice [?] ; La panique d Alfred Fabre-Luce, par Jacques Debû-Bridel (Sargay) ; copieuse liste de souscripteurs (publiée à partir du 16 mars) ; etc. Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), etc.

RÉsistance

Le nouveau journal de Paris. 2° année. N°19 [bis]. 20 novembre 1943.

[Montrouge] 1943 25 x 32 cm, (4) pp. Pliures. Petit accroc marginal, sans atteinte au texte.

D abord, nous faisons la guerre, par Joseph Ricou [?] Marcel Renet, victime d'une tentative d'arrestation le 5 octobre 1943, est en fuite. Il sera arrêté une seconde fois le 23 novembre fois le 23 novembre 1943. Les contributions suivantes ne sont pas signées (sinon une citation de Pierre Dac) : De Gaulle devant l Assemblée consultative provisoire ; La grande peur des bien-digérants ; Les affameurs de Paris ; etc.Fondée par en octobre 1942 par le docteur Marcel Renet qui signe sous les pseudonyme de "Jacques Destrée" et Marc-Antoine". Il préside aussi le comité directeur du mouvement et assure les contacts avec les représentants du général de Gaulle. Le projet est de surpasser le premier grand journal de zone occupée, disparu trop vite : « La France continue ». Ancien membre du groupe de la Jeune République, c'est parmi ses anciens camarades qu'il va chercher ses premiers collaborateurs. Ainsi Maurice Lacroix, qui demanda spontanément à Antoine SCHICKLIN, un ancien du « Musée de l'Homme ». comme de « Valmy », s il ne voyaient pas d'inconvénients à ce qu'on reprît le titre de « Résistance ». Ce sera, avec le Libération de Christian Pineau, l un des plus importants journaux clandestins. Y contribuerons Pierre Brossolette (Pierre Braud), Jacques Debû-Bridel (Sargon), Henri Mazeaud (François), Maurice Roland (Ollivier), Me Boissarie (Caton), Maurice Lacroix (Jean Decour), Émile Janvier (Dormoy), Alcide Morel (Lefaure), Jean de Rudder (Verstraete), Henri Steiner (Ch. Duval), Mme Levreux (Claude Lasnier), Mme Renet (Catherine Villedieu), André Lafargue (Robert Desniaux), Claude Lafargue (Marc Deschamps), Me André Bossin (Paul Robin), Me Robert Lecourt (Rouanet), etc.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° spécial, 12 juin 1942. Message du général de Gaulle au Peuple français

21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp. Pliures.

Texte intégral de la Déclaration du général de Gaulle au nom du peuple français affirmant son idéal républicain et démocratique, remise à Londres par le général à Christian Pineau le 24 avril et destiné aux chefs de mouvement de résistance afin de lever toute ambiguïté sur les positions du Chef de la France libre. Véritable ébauche du «programme commun» politique, économique et social qu'appliquerait le gouvernement de la libération, cette déclaration amorce le processus d unification des mouvements de résistance qui conduira le 27 mai 1943 à la constitution du Conseil National de la Résistance.Unique numéro spécial de l hebdomadaire, avec l affiche d août 1944.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Y contribuent régulièrement Gaston Tessier (Jean Delarc, Jeanne Lafrance ou P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch'er (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d'Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : une centaine en 1941, près de 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l'occupation.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 106, 11 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle (sa conception du chef, d après Le fil de l épée ) ; Entre Don et Volga (capitaine Brécourt : Christian Pineau) ; Les mensonge qui nous ont fait tant de mal (Barafort : Marcel Ferrières) ; Les peines de M. Perre Hamp (à propos du retrait de Moteurs (La peine des hommes) et d un article de Marcel Déat).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch'er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d'Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l'occupation.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 107, 18 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) p p. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle, 2. Son jugement sur la défaite de 1870 (d après La France et son armée ) ; La réponse de la France (la lettre de Pétain à Hitler, du 5 décembre) ; Une chaire d antisémitisme en Sorbonne ; La néo-relève ; Le coin des enfants : un référendum.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch'er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d'Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l'occupation (résultats de la campagne de dessin La France que nous aimons ).

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 106, 11 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle (sa conception du chef, d après Le fil de l épée ) ; Entre Don et Volga (capitaine Brécourt : Christian Pineau) ; Les mensonge qui nous ont fait tant de mal (Barafort : Marcel Ferrières) ; Les peines de M. Perre Hamp (à propos du retrait de Moteurs (La peine des hommes) et d un article de Marcel Déat).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 107, 18 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) p p. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle, 2. Son jugement sur la défaite de 1870 (d après La France et son armée ) ; La réponse de la France (la lettre de Pétain à Hitler, du 5 décembre) ; Une chaire d antisémitisme en Sorbonne ; La néo-relève ; Le coin des enfants : un référendum.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation.

Photographie - Prague

Les troupes allemandes à Prague

Agence Keystone, Paris 1939 Épreuve argentique de l époque, 24 x 18 cm. Cachet de l agence. Légende contrecollée.

Photographie - Grande-Bretagne

Londres. Défense contre avion : des soldats installent un nouvel appareil de repérage par le son

Agence SAFRA 1937 Épreuve argentique de l époque, 13 x 18 cm. Cachet de l agence. Légende contrecollée.

Planalto

Intercambio culturel latino "Interlat". Numéro especial. Junho 1945. Lettres françaises

Sâo Paulo 1945 In-8 broché, 124 pp. Couverture un peu fanée.

Florilège des Lettres française argentines de Roger Caillois, destinataire de cet exemplaire. Un hommage inédit d André Gide à Paul Valéry.

CNR - COMAC - FFI

Directive n°9 [Création du COMAC]

mai 1944 1944 Tapuscrit ronéoté, (21 x 27), (2) pp. Piure.

Le 13 mai 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) décide que le COMIDAC relève de son autorité et prend le nom de COMAC. Il est composé des "3V" : Pierre Villon, représentant du CNR et du Front National, Valrimont Maurice Kriegel (zone sud) et Vaillant (Jean de Vogüé), zone nord. Le représentant des FFI est alors Alfred Malleret, et le représentant du CFLN, Jacques Chaban-Delmas, délégué militaire national.

Résistance - Libération - CNR - COMAC - FFI

Ordre du jour du 22 mai 1944. Le COMAC, organe de Commandement suprême des FFI en France

22 mai 1944 1944 Tapuscrit ronéoté, (21 x 27), (2) pp. Pliure

Le 13 mai 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) décide que le COMIDAC relève de son autorité et prend le nom de COMAC. Il est composé des "3V" : Pierre Villon, représentant du CNR et du Front National, Valrimont Maurice Kriegel (zone sud) et Vaillant (Jean de Vogüé), zone nord. Le représentant des FFI est alors Alfred Malleret, et le représentant du CFLN, Jacques Chaban-Delmas, délégué militaire national. Ce dernier, le 22 mai, lit les instruction ( P/3 349) de Koenig sur l action de la Résistance au moment du débarquement. Le COMAC est unanime à penser que les FFI doivent, certes, exécuter les plans prescrits par les Alliés, mais aussi engager des opérations conçues par elle-même afin de libérer tout ce qui sera possible du territoire national, et sans attendre le Jour J. Pour son baptême, il adresse ainsi à tous les FFI cette déclaration flamboyante à lire devant chaque formation militaire.

Tract - Résistance

Peine perdue, Monsieur Bonnard !

Front national de l Enseignement primaire, octobre 1942 1942 2 ff. tapuscrits ronéotés, (21x31 cm), 4 pp. Pliures. Une découpe en tête et un petit accroc.

Diffusion aux instituteurs et institutrices d une copieuse et violente diatribe adressée à Abel Bonnard, qui vient de remplacer Carcopino à l Éducation. Pilier de la collaboration, idéologue prolixe de l éducation (depuis l Éloge de l ignorance en 1926), le nouveau ministre s efforce alors de séduire ces administrés. Restez seul à quatre pattes, Monsieur le Ministre, et recevez& Signé Jean Magister.

Modiano, Patrick

La Place de l Étoile

Gallimard 1968 In-12 broché, couverture rempliée, 150 pp. et [2] ff. Préface de Jean Cau. Couverture lég. insolé. Très bon exemplaire.

Édition originale et premier tirage (28 mars 1968).

Février 1934] Soupault, Ralph

Danse macabre 34

Floury 1934 In-4 broché, 51 pp. 45 dessins inédits de Ralph Soupault à mi-page, pleine et double pages, 4 en deux tons. Préface Gaëtan Sanvoisin. Édition originale (pas de grand papier) enrichie d un envoi autographe de l auteur à Marcel Augagneur. Petit accroc en pied.

Les cadavres qui jonchent la scène politique en 1934, l année sanglante , en point d orgue le 6 février, Stavisky, le massacre de Marseille (l assassinat d Alexandre de Yougoslavie) ... On relève Septembre en Allemagne : la Mort fait un salut nazi.

[Basset, André]

Grenier de poésies, légendes, maximes d autrefois. Morceaux choisis de la littérature Targuiate.

Imprimerie Les Procédés Dorel, Paris, sd (ca 1960) 1960 In-4, plats de carton fort relié par une cordelette verte nouée, le premier plat en bleu orné blanc et or, 32 ff., illustré de 27 dessins en noir dans le texte. Joint à l ouvrage : plaquette agrafée illustrée, sommaire et traduction en français des textes en tifinar (18 pp. & 1 f. recto inséré "Maximes de l Ahaggar").

Le premier ouvrage de littérature targuia (touareg) transcrit en langue tamahaq (ou tamacheq, parler berbère des Touaregs) en caractères tifinagh, sous la direction de Kogja Abdelkader, ben El Hadj Ahmed et Ahmera ag Acherff. Ces textes ont été recueillis dans les zone sahariennes de l Algérie, du Niger et du Mali et enrichi de croquis sahariens originaux. Maître d oeuvre de, André Basset a également publié en 1958 une traduction illustrée du Petit Prince en langue et caractères tamacheq.

Lyautey, Hubert

Lettres du Tonkin et de Madagascar (1894-1899

Paris, Librairie Armand Colin 1920 2 volumes grands in-8 brochés, couvertures rempliées, IX- 340- 304 pp. 20 planches et 10 cartes (dont 8 en couleur dépliantes). Couvertures ternies, 2 mors fendillés. Intérieur frais. Edition originale enrichie d un envoi de l auteur au général Famin (1855- 1922). Les deux officiers étaient proches de Gallieni, notamment au Tonkin en 1894.

[Document] Pétain, Philippe - Göring, Hermann

Entrevue de Saint-Florentin [1er décembre 1941] [avec] Déclaration faite par le maréchal Pétain aux membres de la Commission d information (70 membres du Conseil national) réunis à Vichy du 2 au 10.12.1941 [12/12/1941]

1941 Dactylographie de l époque, 4 pages en 4 ff. (21 x 27 cm.)

Important document, volontiers présenté comme le compte rendu officiel de la rencontre et immédiatement diffusé par l entourage du Maréchal. Selon cette version, l entretien, provoqué par le Gouvernement du Reich , est l occasion pour le Maréchal de repousser les exigences allemandes, s agissant de l Afrique du nord, et de poser ces conditions pour une collaboration d égal à égal, aucune promesses n ayant été tenues (depuis Montoire). Il donne lecture d un mémorandum dressant la longue liste des conditions préalables (prisonniers, ligne de démarcation, frais d occupation& ). « Quels sont les vainqueurs, vous ou nous ? » s exclame Göring. « J ai confiance dans les destinées de la France, dans son relèvement » réponds Pétain, poursuivant étonnement : « Quant à moi, personnellement, sachez-bien que pour un homme de mon âge, il est une évasion bien facile à réaliser, celle du passage de la la vie à la mort ». Et de reprendre par le détail la liste griefs. Les procès verbaux, français et allemands, donnent un autre son de cloche. Pétain, qui souhaite cette rencontre de longue date et l a soigneusement préparée, demande une clarification sur la place de la France dans l Europe nouvelle, et du concret afin de prouver aux Français les bienfaits de la politique de collaboration. Göring élude. S en suit la lecture du mémorandum, aussitôt rejeté par Göring. C est dans cette version que Pétain le lui colle dans la poche ! Il ne sort rien de l entrevue. Göring est mécontent et le fait vite savoir. Darlan, qui était présent, pense que l intransigeance n était sans doute pas de mise. Brinon est chargé de tenter de récupérer le mémorandum (en vain), à défaut d en minimiser la portée. On joint l Analyse détaillé de la déclaration du Maréchal Pétain devant la commission d information du Conseil national, qui détaille les conditions préalables pour une reprise de la collaboration, corroborant en substance cette version quelque peu altéré de l entretien.

Churchill, Winston] Tract - Affichette

L allié d hier... Concluons

Sd (1942) 1942 Affichette en couleurs (24 x 30 cm.) recto. Pliure

Une figuration chargée de symboles : le teint alcoolisé, nimbé d un fil d araignée (l araignée Albion suçant le sang de la France), le coeur sur la main, un loup guettant l agneau, la main gauche tenant une pauvre fleur avec mépris. Peu courant, peut être une réalisation de la Ligue antibritannique, après les bombardements de septembre 1942.

Cogniot, Georges]

La situation en France vue à travers les rapports des préfets de Vichy, communication du comité directeur du Front national au Comité français de la libération nationale, 1943,

1943 12 ff. tapuscrits ronéotés (21 x 27), 24 pages

Précieuse note d information rédigée par Georges Cogniot à partir des rapports préfectoraux (établis entre le 28 février et 4 mars 1943 pour 6 départements : Aube, Oise, Seine- Inférieure, Somme, Vendée et Vienne), tombés en possession de la Résistance. Un tableau saisissant, à l appui de très nombreux extraits, en premier lieu des ravages causés par le STO sur l industrie, les salaires, l artisanat, les réquisitions dans les campagnes ( véritable assassinat du cheptel ), la famine, etc. ; l exaspération de l opinion, le discrédit de Vichy et le fiasco de sa propagande et de celle des partis fascistes, à l inverse, la faveur des groupes patriotiques, la recrudescence des sabotages, l impuissance de la police, etc. Pour conclure : un affaiblissement tel que l insurrection nationale qui accompagnera l invasion alliée, si seulement les patriotes reçoivent du CLFN les armes et munitions nécessaires , épargnera à la France les dévastations d une longue guerre.

PARTI COMMUNISTE - Cogniot, Georges - Éducation

Esquisse d une politique française de l enseignement, présentée au nom du Parti Communiste aux groupements de la Résistance

30 septembre 1943 1943 Tapuscrit ronéoté, agrafé, (21 x 27 cm), 45 pp.

Texte rédigé par Georges Cogniot (1901 - 1978), au nom du parti communiste et approuvé par Henri Wallon. Rapporteur du budget de l Éducation nationale depuis 1936, Cogniot avait particulièrement étudié l organisation de l enseignement et le recrutement social des élèves après la scolarité obligatoire. De part son activité à l Internationale des travailleurs de l enseignement, il connaissait bien les systèmes d instruction étrangers. Reprenant l idée de École unique (lancée en 1918 par les Compagnons de l Université nouvelle), il prône l enseignement secondaire pour tous, diversifié et d un haut niveau, la sélection par le mérite. Pour le primaire, il propose une pédagogie nouvelle d ouverture sur la vie (comme Freinet). Il sera l un des principaux rédacteurs du rapport Langevin-Wallon organisant après guerre l enseignement laïque.

Le Lien. - Mgr Heintz - Alsace - Lorraine - Moselle

Réunion de 14 n° du Lien 1941 - 1942, bulletin de liaison de Mgr Heintz, évêque de Metz réfugié à Lyon.

1942 N°4 à 17, janvier 1941 - mai 1942, (un numéro non chiffré que nous supposons être le numéro 16, le N°9 est incomplet), 2 à 8 pp. par numéro, ronéoté, ensemble près de 75 pp. Quelques effrangements, quelques repassages manuscrits sur le texte, quelques ff. difficilement lisibles.

Évêque de Metz, expulsé le 16 août 1940, Mgr. Heintz est l hôte du cardinal Grellier à Lyon. Il demeure à la tête d un diocèse éclaté : près de 300000 Mosellans ont été évacués entre septembre 1939 et juin 1940. Si les deux tiers rentrerons de d exode, près de 70000 autres sont expulsés à partir de juillet et surtout en novembre, indésirables , suivant l annexion de fait. Son bulletin, lancé le 1er novembre 1940, est destiné plus particulièrement à ses prêtres, réfugiés ou expulsés, pour les aider ne serait-ce qu à retrouver leurs ouailles, organiser l entraide, mais aussi informer de la situation en Moselle. Outre les éditoriaux de l évêque, il est rédigé par Eugène Hocquard, curé de Morhange, désormais chapelain de N-D de Fourvière. D abord mensuel, ronéoté, il est tiré à près de 600 exemplaires, sans autorisations, non sans quelques convocations au commissariat de la police de Vichy, perquisitions et surveillance. Il n est pourtant fait aucune allusion au Maréchal ou à la Révolution Nationale ; ni pour, ni contre. Mgr Heintz transmet surtout un message d espérance en l avenir d un prochain retour des Mosellans dans leur petite patrie. Précieux témoignage, notamment pour les persécutions allemandes sur les catholiques Mosellans.

VILLON, Pierre - DE GAULLE, Charles - DOISNEAU - JAHAN - Clody

Un Micro dans la Bataille de Paris 20-26 Août 1944

Editions du Belvédère - Monaco -- Editions de Champrossay - Société Française de Radioproductions (Pacific) 1945 In-4 oblong (32x36 cm), cartonnage éditeur illustré en couleurs par Jean Collin. Texte du discours de de Gaulle le 25 Août à l Hôtel de Ville de Paris, 2 pages de préface de Pierre Villon, vice-président du Conseil national de la Résistance. Quatre disques 78 tours sous pochettes repliées : Disque I, face 1 : du maquis à la bataille de Paris par le général Joinville ; face 2 : aux Batignolles, - Disque II, face 3 : au P.C. de l Insurrection ; face 4 : la nuit des barricades - Disque III, face 5: la Préfecture de Police ; face 6 : les Cloches de la Libération - Disque IV, face 7 : attaque de la Concorde par les chars de la Division Leclerc ; face 8 :Le Général De Gaulle aux Champs-Elysées. Cinq photomontages hors-texte intercallés : Jahan : le peuple dresse ses barricades, le 22 août (Jahan) ; la barricade de St-Germain le 23 août 1944 (Doisneau) ; combat du Majestic et prisonniers Allemands le 25 août 1944 (Jahan et Clody) ; la Police au combat - Attaque de Chars allemands au cocktail molotov par les FFI le 23 août 1944 (Doisneau) ; le drapeau français sur l Arc de Triomphe le 26 août 1944 (Jahan). In fine : Motif d attribution de la croix de la libération attribuée à la Ville de Pari et Nouvelles armoiries en couleurs de Paris libéré. Légères usures et effrangements.

Précieux livre - coffret des enregistrements radiophoniques faits en divers points de la capitale au cours de la semaine de la liberation du 19 au 26 aout 1944. Si l ambiguite demeure sur la spontaneite de certaines paroles enregistrees pour lesquelles des mises en scene ne peuvent etre exclues, l emotion que peut susciter l ecoute de cris de souffrance ne peut etre occultee. Au cours de l un de ces enregistrements, un jeune homme est touche par un obus, sa jambe est arrachee, des cris, des appels a intervenir accompagnent le commentaire simultane ; des brancardiers vont cherche le blesse quand il arrive, il est mort. (cf. Fabrice Virgili, Crier la Liberation en France).

[Bruller, Jean] Vercors

Le silence de la mer. Nouvelle

A la porte d ivoire, sd (1943) 1943 Broché, (10,4 x 15,2 cm.) couverture rempliée, encadrement tricolore, 67 pp. Couverture lég. tachée. Quatre lignes manuscrites au bas du faux-titre ont été effacées (reste la mention : Lausanne, 11 novembre 1943). L humidité produite a entachée le bas du titre.

Première tirage rare de cette édition suisse clandestine. Il se distingue du second tirage par la taille de la lettrine au début de la préface (anonyme). « Pierre Seghers apporte un exemplaire du Silence de la mer à François Lachenal, alors secrétaire à la Légation de Suisse à Vichy peu avant Noël 1942. Ce dernier le fait recopier à la machine, puis ronéotyper à une quarantaine d exemplaires avec la mention suivante : «Tiré comme manuscrit, pour des amis, à quelques exemplaires» Ces exemplaires parviennent en Suisse et la décision est prise d éditer le texte. La censure suisse exigea alors la suppression de quelques passages. François Lachenal refuse de publier un texte tronqué et le publie de manière clandestine à Genève avec le soutien de l imprimeur Albert Kündig, à l enseigne des Éditions de la Porte d Ivoire, succursale des Éditions des Trois Collines, nom qui lui avait été suggéré par Jean Starobinski[François Vignal : Diffusion du Silence de la mer pendant l Occupation. 2012]

Frison Roche

Sur la piste d Empire. 10 OOO kms au Sahara et en A.O.F.

Edmond Charlot 1942 In-12 broché, en grande partie non coupé, 186 pp. Couverture un peu jauni, lég. fendillée en pied. Edition originale. Exemplaire du service de presse.

Le récit de la mission Mory (mars - mai 1941), qu accompagne Frison-Roche en tant que guide et conseiller saharien. Alors que la pénurie de carburant est générale en Algerie, le général Weygand charge la societe des transports Mory d une expedition afin de tester le remplacement du gasoil par de l huile d arachide ou de l huile de palme, produites au Dahomey. La mission, conduite par Gerard Prohom, directeur de Mory pour l Afrique, part d Alger avec 3 camions Berliet GDM, une voiture Ford et 14 personnes. Objectif : se rendre au sud des grands deserts pour se ravitailler en huile a la source et prouver du meme coup son efficacite en l utilisant comme carburant pour le trajet du retour& Mission accomplie en 3 mois.

Apollinaire] Catalogue

Présence d Apollinaire. Exposition Galerie René Breteau, Décembre 1943, 70, rue Bonaparte.

Paris, Galerie Breteau, 1943 1943 In-4, 20 x 26,5 cm, en feuilles sur papier chiffon, sous couverture de papier artisanal gris repliée, titrée en rouge. (36) pp. Catalogue des oeuvres exposées (4) pages, 69 numéros (et Art nègre)) ; textes de Mac Orlan, Max Jacob, Vincent Muselli, Jacques Villon, Gaston Diehj, Roch Grey, André Billy, Louis de Gonzague, Frick, Noël Arnaud, etc. Cinq bois originaux à pleine page par Pierre Roy d après le Portrait-cible de Chirico, Le Moal, Manessier, Moisset et Toulouse ; 3 reproductions hors-texte de Picasso, Gruber et Juan Gris. On joint l'invitation au vernissage du mercredi 22 décembre 1943, sur papier chiffon repliée. Couverture usée, manque au dos, en tête et en pied. Large auréoles, assez claire, sur 4 doubles feuillets (2 bois affectés : Moisset et Toulouse). Décharge au verso de la gravure de Chirico. En l état.

Rare publication pour l exposition-hommage au poète mort en 1918, organisée par Gaston Diehl et Jacqueline Apollinaire de Kostrowitzki.

Rafle de Clermond-Ferrand

Récit de la rafle à l université de Clermont-Ferrand le 25 novembre 1943, avec la liste « verbale » des noms des individus recherchés.

[21 décembre 1943] 1943 3 feuillets manuscrits, 21 x 27, crayon et rehauts à l encre & 15,5 x 31, (5) pp. Pliures et effrangements, grande fragilité.

Le récit des événements, établi le 21 décembre 1943 d après le texte, par un témoin anonyme, selon toute vraisemblance Gabriel Maugrain, le doyen de la Faculté des Lettres de Strasbourg, alors repliée à Clermont Ferrand. La liste verbale jointe semble de la même main. Le matin du 25 novembre 1943, la Gestapo, avec près de 200 fusiliers de la Luftwaffe, encercle le bâtiment Carnot de l Université de Clermont-Ferrand en plein cours. L objectif est d arrêter dix-sept professeurs et étudiants identifiés comme résistants, les doyens des facultés, mais également tous les étudiants Juifs et étrangers ; aussi de débusquer des armes. Georges Mathieu, un étudiant en lettres transfuge de la Résistance, aide la Gestapo pour le filtrage. C est la plus grande rafle jamais connue dans une université française, elle conduira à l arrestation et à la déportation d une centaine d étudiants catégorisés juifs ou étrangers et de résistants. D une écriture précipitée et difficilement lisible, la chronologie est précise : l irruption dans les bâtiments, son évacuation, l assassinat du Pr. Collomp, les triages successifs, à l Université puis à la caserne du 92e régiment d infanterie de Clermont-Ferrand, qui sert de prison au Sipo-SD, le sort de certains et le bilan chiffré à la date du 20 décembre. On joint une copie du témoignage du doyen Gabriel Maugrain, en 1947 pour un Mémorial de la Faculté des lettres de l Université de Strasbourg qui recoupe assez largement ce témoignage inédit et poignant provenant des archives de René Maublanc ((1891 - 1960), membre du comité du Front national universitaire et rédacteur en chef de l Université libre. Il recueillait les informations du corps enseignant pour les diffuser dans sa feuille clandestine.

De Gaulle(Charles)] Nash (John)

Général De Gaulle chef des Français combattants, par Nash

Londres, Hachette, imp. Harrisson and sons s.d. [ 1942] 1942 In-8 oblong, agrafée, (28) pp. Illustrations couleurs à toutes pages. Rares rousseurs, une légère auréole au premier plat.

Vie édifiante du Général de Gaulle, jusqu en 1942 (la dernière planche est consacrée à Bir-Hakeim). Illustrations de John Nash (1893-1977), alors artiste de guerre avec rang de capitaine dans les Royal Marines. La planche dédiée l appel du 18 juin semble inspirée du bas-relief de Léopold Morice (1846-1920), place de la République, figurant l engagement des volontaires de juillet 1792, la patrie ayant été déclarée en danger.

Jeu de l oie

Un Nouveau jeu de l oie

[Marie Claire, 25 Rue d Abukir, Paris], sd (janvier 1940) 1940 Folio imprimé sur carton blanc (47 X 31 cm), coins arrondis, 49 cases en spirales d illustrations couleurs figurant la vie des soldats jusqu au retour à la maison. Titre rouge et règles imprimées en bleu au centre. Marque de pli vertical. Une surcharge : à l arrivée, un bouquet et un drapeau Quelques ternissures.

Vous avez gagnez,& vous êtes en permission. Rare et précieux emblème de la Drôle de guerre

[Affiche] Matjeko, Théo

C est l Anglais qui nous a fait ça !

1940 1940 Lithographie, 84 x 111 cm. Petites coupures marginales (l une de 4 cm), sans manque. Légère insolation en tête. Pliures.

Célèbre affiche de la Propagandastaffel, réalisée par Théo Matejko (1893-1946), dessinateur du Berliner Illustrierte. Comme en contrepoint au soldat allemand qui vient au secours des enfants abandonnés, l officier britannique, sarcastique, surplombe le carnage qu il a ordonné.

Bruller, Jean] Vercors ; Paulhan, Jean

Chroniques interdites

Les Editions de Minuit 1943 Broché, couverture à rabats, 16,5 x 12 cm. 90 pp. - 3 ff. [Impr. Aulard] Le jour de Pâques de l an 1943 [10 avril 43]. Bel exemplaire.

Édition originale rare du troisième volume paru des jeunes Éditions de Minuit, après À travers le désastre et Le Silence de la mer. Textes sous pseudonymes de Vercors, Jean Paulhan, Francis Ponge, Yvonne Paraf, Julien Benda, Jcques Debû-Bridel. Le recueil est établi par Vercors et Paulhan. Très rare (Vignes, 3)

Boucher, Lucien MEUNIER, Mario

Images de la vie des prisonniers de guerre. Préface Pierre Mac-Orlan, 24 estampes coloriées par Lucien BOUCHER.

Paris, Marcel Seheur, sd (1920) 1920 In-4, cartonnage bradel éditeur muet, faux-titre, titre et justification du tirage, 2 ff. de préface & 44 ff. : 24 superbes estampes en couleurs de Lucien Boucher à pleines pages et décor de 22 feuillets, le tout sur onglets. Tirée à 175 exemplaires sur papier de luxe. Cartonnage lég. fané. Bon exemplaire, mais sans l illustration du plat supérieur.

La vie quotidienne des trois prisonniers, le dessinateur , l écrivain et l éditeur dans le camp de Merseburg en Saxe.

Photographies - Côte d Ivoire - Abidjan

Reportage photographique. 32 photographies.

ca 1960 Album in-4, simili crocodile, 32 photographies argentiques sous serpente (184 x 240), contrecollées sur canson gris, reliure à spirales de fer. Superbes vues : Plan d Abidjan et ses environs ; canal du Vridi (vue d avion) ; Port d Abidjan et Zone industrielle (vue d avion) ; SIHCI. Nouvelles hahitations africaines à Treichville (quartier sud d Abidjan, vue d avion) ; Pont d Abidjan (ancien et nouveau, vue d avion) ; Abidjan (centre) ; Hôtel de ville ; Palais de l Assemblée territoriale de la Côte d Ivoire ; nouveaux bureaux de poste d Abidjan ; Palais de justice ; Aérodrome d Abidjan ; Classe du collège technique ; Musée de l Ifan ; Village modèle d Oursouf dans la région de Dabou (vue d avion) ; plantation de café SPT à Bingerville (vue d avion) ; Ananas ; Bananes ; Café ; Billes de bois ; Aménagement d une route ; forêt classée ; village lagunaire ; jeunes piroguiers ; Tabou ; village au pays Lobi ; fileuse de coton ; guerrier ; danseuse Dioula ; masque Guere ; éléphants [va] ; antilope ; crocodile.

POIRIER, Jules.

Conquête de Madagascar ( 1895-1896 ). Expéditions Coloniales Françaises.

Henri Charles-Lavauzelle, sd (1902) 1902 In-8 relié pleine toile, 435 pp. 2 cartes, 12 croquis et 6 portraits. Tampon de bibliothèque (don de l auteur, signature autographe).

Catalogue

Crimes hitlériens. Grand-Palais. Exposition du 10 juin au 31 juillet 1945

Sn 1945 In-4 agrafé (21 X 27 cm), (32) pages. Impression en rouge et noir, photographies en noir. Une reproduction de l'affiche de l'exposition et un plan schématique de l'exposition. Second plat un peu bruni. Très bon exemplaire.

En mai 1945, sous l autorite de Henri Frenay, le Service d Information des crimes de guerre du Capitaine Billiet met en place cette exposition qui est inauguré alors que les convois de prisonniers et deportes arrivent dans la capitale. C est un choc et le retentissement est enorme : près de 487 000 personnes se deplacent. L entree est interdite aux jeunes de moins de seize ans. La présentation est dépouillée, les panneaux sont accroches a des barres d echafaudages et sur du grillage le long de murs nus. Pour la premiere fois, la politique planifiee d extermination des juifs est affichee. une salle est consacrée à la documentation des crimes nazis contre les Juifs français ; sont communiqués les listes des rafles parisiennes, dont celle du Vel d Hiv en 1942, des arrestations en province, et des convois partant de Drancy, la chronologie de l'internement des Juifs dans les camps de Pithiviers, Beuane-la-Rolande, Drancy, dans la zone occupée et à Gurs dans le sud-ouest de la France sous la domination de Vichy. Les cliches sont ceux pris par les correspondants de guerre des forces alliees (principalement ceux d Eric Schwab) aux camps d Auschwitz, Buchenwald, Majdanek, Ohrdruf, Ravensbruck. Les photos des massacres en France (dont celui d Oradour) ont ete realisees par la Resistance ou des particuliers. A l ecart, la salle de cinema diffuse l actualite de l avancee des troupes alliees, et les premiers reportages filmes pris par les correspondants de guerre entrant dans les camps avec les militaires. Les visiteurs viennent aussi avec l espoir de retrouver sur les photos la trace d un proche disparu.

Tract camouflé - Comité d action contr la déportation - Travail en Allemagne

Documentation pour les ouvriers partant en Allemagne

Slnd, ca. 1943 1943 21 x 27, (4) pp. imp. sur deux colonnes. Pliures

Après août 1943, selon le texte. La première et la dernière page fournissent des renseignements pratiques, conformément à la table. Les deux pages intérieures dévoilent l objet de cette documentation : « mettre sous vos yeux toutes les informations destinées à vous apprendre ce qu est en réalité le Relève et le Travail obligatoire » : les raisons et et les moyens d y échapper, à la gare de départ, en cours de route et sur place ; des consignes de sabotage, d organisation... Pou finir : les extraits d un rapport confidentiel des Services du Travail obligatoire (Lagardelle) sur l état d esprit des travailleurs et la dégradation de leur conditions de vie.

Aragon - Vercors]

Deux voix françaises. Charles Péguy - Gabriel Péri

[Minuit, imp. Dillemann, 30 juin 1944] 1944 Feuillet 56 x 44,5 cm. papier journal plié en quatre au format 28 x 21, (8) pp. Non coupé. Effrangé.

Premier tirage en forme de tract, le troisième et dernier des éditions de Minuit, imprimé clandestinement dans les locaux de l Office général de publicité. "Cette autobiographie du résistant Gabriel Péri (1902-1941), qui avait fièrement lancé au moment de mourir que la Parti communiste préparait des lendemains qui chantent, fut publiée à l'initiative d'Aragon qui signe l'introduction. Comme ce témoignage consistait surtout en une glorification de l'idéal marxiste, Vercors choisit d'y joindre un autre courant de pensée. Ainsi André Rousseaux lui fit parvenir une suite d'extraits de l'oeuvre de Péguy (1873-1914) ; ce Péguy catholique et nationaliste que les Vichyssois tentaient de récupérer... La préface de Vercors souligne le caractère symbolique de ce rapprochement, de cette unité d'esprit entre des convictions antagonistes dès lors qu'il s'agit de défendre l'âme de la patrie." (Vignes, 22)

Tract alliés camouflé - Hitler

Ein Führerbild [Gagner la photo de votre Guide]

[London: Political Warfare Executive 1943] 1943 13 x 21,5 cm, (2) pp. Portrait photographique (Heinrich Hoffmann), signature facsimile. Texte allemand. Un trou d épingle.

Tract camouflé ne se dévoilant qu'à une lecture approfondie. Comment gagner votre portait signé du Führer : ... montrez toujours un comportement militaire, ... exécutez tous les ordres rapidement et consciencieusement... rejoignez les bataillons de Marche qui ravitaillent le Front de l Est... Mort ou bien à l hôpital, vous ou vos proches, réaliserez ce souhait sincère de tous soldat allemand dévoué : faire sienne l'image d'un chef. Une liste des unités sur le Front de l Est est reportée in fine (ronéotée, sans doute afin de mises à jours).

De Gaulle - Démission

Pour ne pas revoir cela. Message de démission du général de Gaulle

Sd., Grenoble, imp. Allier (ca. 1946) 1946 21 x 27 cm., (1) pp.

Ce message devait être prononcé à la radio le 20 janvier 1946 mais Vincent Auriol l en dissuada. Ce texte fut largement occulté ; il n en n est fait aucune mention les Mémoires du général de Gaulle. Nous ignorons les circonstances de cette publication en tract, peut-être en raison du peu d émotion que suscita son départ dans l opinion.

Avis allemand

Il importe de rétablir l ordre...

Le Haut commandement de l Armée allemande, sd [mai-juin 1940] 1940 Feuillet saumon, 21 x 26,5 cm., (1) pp. Défraîchi. Restaurations adhésives au verso. Petit accroc sur le texte

Premières mesures prises par l'armée allemande visant à rétablir l'ordre et à remettre en pleine marche les services publics et l'économie du territoire conquis.

Tract allemand camouflé - Bombardements

Français, la glorieuse aviation anglo-américaine vient de remporter une victoire sans précédent...

1942 17,5 x 26 cm, plié en 4, noir et couleurs, inscription manuscrite : propagande boche, 1942 . Brunissures.

Faux allemand à en-tête O.H.M.S [ On His Majesty's Service] Les initiales W.C. veulent faire croire à la signature du texte par Winston Churchill. Il reprends insidieusement l affirmation d un tract aérien précédent Aux populations de la France occupée : Nos aviateurs connaissent leur affaire...

Tract allemand

Remember the days before... and to-day

SW 12 1944 18,5 x 13 cm. (2) pp. Imp. rouge et noir, illustrations. Pliure. Fané, taché.

Le texte exploite la fibre sociale, fustigeant les démocrates de bonnes familles planqués à l arrière. Young man from the wrong side of the street.. Honest now - do you call that a square deal ?

Tract dépliant - Dakar

Baudruche

Imprimé en France, ca. fin 1940 1940 24,5 x 8 déplié, 4 volets illustrations légendées en couleurs.

Dépliant miniature. Le general de Gaulle tel une baudruche entre les mains de Churchill et des Juifs, symbolises par un emigre venu se refugier en Angleterre. La mention « imprimé en France » indique une initiative allemande probable. Peu courant.

Affiche - Montoire

Allocution radiodiffusée prononcée par Monsieur le Maréchal Pétain, Chef de l État français le 30 octobre 1940

1940 37 x 27 cm. Cadre tricolore, portrait photo. Pliures.

Face à l émotion et aux inquiétudes suscités par la rencontre de Montoire, Pétain se justifie de l autorité du chef. Le massage est imprimé dans la foulée ; quelques jours plus tard, l enregistrement sur disque sera en vente.

Vichy - Eure

Rapport mensuel d information. Décembre 1943

(Évreux) 1943 12 ff. tapuscrits (21 x 27), (12) pp. Un accroc angulaire au premier.

Synthèse pour ces deux mois, couvrant tous les aspects relavant, au premier chef, du secrétariat à l intérieur : police, opinion, groupements politiques, administrations municipales et départementales, puis ceux de chacun des autres ministères : informations et propagande, agriculture et ravitaillement, finances, production, jeunesse et éducation, sport, famille, santé, transports. Ces rapports préfectoraux (celui-ci soustrait pour la Résistance), issues de sources diversifiées (renseignements généraux et contrôle postal en matière d évolution de l opinion, notes de police, services techniques, à commencer par le ravitaillement, ...) sont un relais essentiel pour l information de Vichy, surtout en Zone nord, et l une des sources principales pour l histoire politique, économique, sociale et culturelle de la période.

Tract - Bombardement - Paris

Les paroles et ... les actes. Tracts et torpilles lancés le 3 mars 1942

26,5 x 18,5 cm, (2) pp. imprimé noir et rouge, texte et illustrations. Pliure.

Le bombardement allié le plus meurtrier depuis le début des hostilités. 235 bombardiers de la Royal Air Force ciblent l usine Renault de Billancourt. L usine est en partie détruite, mais plus de la moitié des bombes ont explosé hors de la cible, sur Billancourt, Neuilly, Clamart, Issy-les-Moulineaux, jusqu à Villejuif et au Pecq, à quinze kilomètres au nord-ouest. On dénombre plus de quatre cents morts.

Tract civil allemand

Français !! ... Que ferions nous de nos usines ??

P., Imp. Kossuth, sd (ca. 1943) 21 x 27, (2) pp. Illustration couleurs [Raymond Monneins]. Pliure.

Réalisé, semble-t-îl, pour le Salon de la Machine agricole. «Nos usines, vos produit, notre clientèle... » La conclusion laisse perplexe : « Alimentons de nos commandes notre outillage national et n oublions pas que les exigences des guerres modernes en font notre meilleur gage de paix.»

Tract allemand - Kessemeier

The Times

Hambourg, Falken verlag, sd (1940-1941) 1940 22 x 28 cm., (2) pp. Deux colonnes. Pliures. Effrangé.

Publié par le propagandiste Heinrich Kessemeier à Hambourg à la suite du bombardement, sous le blitz, de l édifice du quotidien anglais : Ces décombres sont les vestiges des conséquences néfastes d un sort fatal, provoqué par ce journal, et sous le poids duquel s effondre l Empire mondial britannique. Un avis nécrologique, en quelque sorte, dressant l historique du journal depuis sa fondation et son fourvoiement depuis l entrée en lice de son correspondant parisien le juif Blowitz (Henri Opper de Blowitz (1824 - 1903).

Vichy - Loir-et-Cher

Rapport mensuel d information. Janvier - février 1944

(Blois), février 1944 1944 13 ff. tapuscrits (21 x 27), (13) pp. Accroc angulaire au premier ff.

Synthèse couvrant tous les aspects relavant, au premier chef, du secrétariat à l intérieur : police, opinion, groupements politiques, administrations municipales et départementales, puis ceux des autres ministères : informations et propagande, agriculture et ravitaillement, santé, éducation, etc. Invariablement, l essentiel porte sur l activité terroriste , le ravitaillement et les réquisitions de main d oeuvre. Ces rapports préfectoraux (celui-ci soustrait pour la Résistance) issues de sources diversifiées (renseignements généraux et contrôle postal en matière d évolution de l opinion, notes de police, services techniques, à commencer par le ravitaillement, ...) sont un relais essentiel pour l information de Vichy, surtout en Zone nord, et l une des sources principales pour l histoire politique, économique, sociale et culturelle de la période.

Tract alliés - Courrier de l Air

La Luftwaffe jette des tracts contrefaits. 1944

F51 [ca. mars 1944] 1944 21,5 x 26,5, 2 pp. Imp. rouge et noir, illustrations photos. Lég. fané. Pliure.

Mise en garde, relayant un article du Daily express du 19 avril 1944, sur les faux Courriers de l Air parachutés par les Allemands. Les instructions prématurées données par ces tracts sont contraires à celles des Alliés. « En cas de débarquement. N attendez pas le signal lancé par la radio (...). Précipitez-vous sur les dépôts d armes. » Reproduction de la « vraie » et de la « fausse » première page du Courrier de l Air du 24 février 1944.

Tract - Fête du travail

1er mai. Honneur à vous tous

Secrétariat à l information 1942 42 x 14, déplié, 4 volets, imp. rouge et noirs, illustrations. Fané

En instaurant la fete officielle du travail, Vichy souligne qu en matière sociale aussi il « tient ses promesses, meme celles des autres ». Suivant l adoption de la Charte du travail, le 1er mai 1942 est l objet d une intense propagande.

Brochure humoristique collaborationniste

Sourire. Il fourre son nez partout

Imprimerie spéciale de Sourire, ca. 1943 1943 Plaquette agrafée (13 x 17) 8 pp. Dessins légendés.

Unique numéro de cette publication volontiers licencieuse, mise en vente à la fin de l'année 1943, sans grand succès, réunissant le gratin des caricaturistes engagés dans la collaboration : Bogistas, Carlet, Dubosc, Soupault, etc.

Tract - Résistance - STO

Pas un homme pour Hitler.

Les Comités de Front national de l enseignement supérieur, sd (ca mars 1944) 1944 21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp.

Appel au refus de la déportation (STO) des étudiants. On peut vivre en réfractaire... Le Comité d action contre la déportation leur fournira les tickets d alimentation et les faux papiers nécessaires... Au verso : la circulaire du 29 février 1944 sur le passage des étudiants en Commission de peignage.

L Alerte

Dir. Léon Bilby. 2ème année. N°20 à 23. 4 février 1941 - 25 février 1941.

1941 4 numéros suivis, agrafé, 21 x 31, ch. 23 pp. Illustrations photos et dessins. Fanés.

Tract - Vichy

Le mensonge bolcheviste

Secrétariat à l information, sd (ca. 1942) 1942 21 x 27, (2) pp. imp. rouge et noir

Promesses et réalité. « Le plus haïssable [...] des mensonges qui sont à l origine du désastre ». Il n est ici pas encore question de judéobolchevisme, un temps l apanage des partis collaborationnistes.

Tract allemand - Bombardements

Il y a décidément des jours où ils savent viser !

[1942] 1942 21 x 27 cm., 1 pp. Illustrations photos.

La propagande anglaise sur les objectifs militaires et la réalité : le bombardement du 3 mars 1942 ciblant l usine Renault de Billancourt qui fut le plus meurtrier depuis le début des hostilités. L usine est en partie détruite, mais plus de la moitié des bombes ont explosé hors de la cible, sur Billancourt, Neuilly, Clamart, Issy-les-Moulineaux, jusqu à Villejuif et au Pecq, à quinze kilomètres au nord-ouest. On dénombre plus de quatre cents morts.

Kessel, Joseph] Parachutistes - cinéma

Première mondiale du film Bataillon du ciel

1947 11 x 18 cm., (1) pp. Mention manuscrite au verso.

Séduisant prospectus pour la première de ce film à la gloire des parachutistes de la France libre, réalisé par Alexandre Esway sur le livre de Joseph Kessel. Il est indiqué au verso qu il fut lancé par avion sur Paris le 26 janvier 1947. Avec 8,6 millions d'entrées, il sera alors le film le plus vu en France depuis La Grande Illusion.

Le Cris du Peuple - Loire

Édition de la Libération. 29 mai 1945. Les États généraux de la Renaissance française. Instruction du CDL de la Loire

Saint-Etienne 1945 22,5 x 42,5 cm. (4) pp.

Par ces État généraux des Comités départementaux de libération (CDL), réunis à l occasion de la première fête nationale suivant la Libération, le Conseil national de la Résistance (CNL) tente de réaffirmer sa légitimité à exercer la représentation de la Nation face au Gouvernement provisoire. Ses résolutions redoublent et approfondissent le programme du CNR, en partie mis en oeuvre par les ordonnances du GPRF. Fragilisé par l installation à Paris de l Assemblée consultative (septembre 1944) et dans la perspective des élections générale à venir (octobre 1945), le CNR jette ici ces derniers feux avant de s effacer.

Alsace - Vignette - Résistance

Pensez à nous. Résistez.

Slnd [Londres ? ca. 1943] 1943 Papillon gommé, 5 x 7 cm.

Commissariat à la famille

La Famille française. Ses belles heures... Exposition ambulante du Commissariat générale à la famille]

Office de publicité, sd (1943) 1943 21 x 27 cm, (2) pp. Noir & couleurs, illustration. Petits effrangements sans manque.

Pour l exposition itinérante lancée en octobre 1943.

Photographie - Légion tricolore - Guéret

Défilé de la Légion Guéret

1942 18 x 24 cm., tirage argentique de l époque.

Le 22 juin 1942, la LVF se transforme en Légion tricolore. Cette transformation marque l intervention de l État français. À présent s engager les personnels de l armée active, mis à cette fin en congé d armistice et leur engagement peut prendre la forme contractuelle. Les volontaires de la Légion tricolore se rassemblent à Guéret (Creuse). L opération se soldera par un échec. En pratique, elle n aura servi que de maigre vivier pour l armée allemande (IR 638). La loi n°1113 du 23 décembre 1942, promulguée le 17 janvier 1943, prononce sa dissolution, les avantages garantis aux engagés par le gouvernement étant maintenus. En pratique, les engagements au titre de la LT ne prennent fin que le 16 février 1943, quand le centre de Guéret devient temporairement Bureau administratif militaire (BAM) de la LVF qui renaît alors de ses cendres. Près de 1 400 numéros d immatriculation y ont été attribués après juillet 1942. [Source : Ministère des Armées, Chemin de mémoire]

Jeunesses populaires françaises - Doriot

Jeunes filles françaises afin de rejoindre les Jeunesses Populaires Françaises de Jacques Doriot.

Imp. spéciale du J.P.F., sd 1942 Affichette illustrée, 21 x 27.

L Union de la Jeunesse Populaire Française (UJPF), créée en octobre 1941, est rebaptisée JPF en mai 1942 lorsqu'elle fusionne avec d'autres organisations de jeunesse.

Union populaires de la Jeunesses françaises - Doriot] Gorjux, F.-M.

Jeunes... unissez-vous.

Imp. spéciale de l UJPF, octobre 1941 1941 11,5 x 13,5, agrafé, 15 pp. Tampons de fédération (Saône & Loire).

Contre les diviseurs : les Communistes, De Gaulle, les Françs-maçons, les Juifs, les trust et les politiciens (entendre Vichy). Jeunes, on vous craint .

Union populaires de la Jeunesses françaises - Doriot] Gorjux, F.-M.

Qu est-ce que L UPJF ?

Imp. spéciale de l UJPF, octobre 1941 1941 12 x 17,5, agrafé, 39 pp. Imp. rouge et noir. Tampons de fédération (Saône & Loire). Bulletin d adhésion in fine.

Soigneuse plaquette programme. Agit ; éduque ; distrait

Noth, Ernst-Erich

L Allemagne exilée en France. Témoignage d un Allemand proscrit

Bloud & Gay, sd (1939) 1939 In-16 broché, 45 pp. Couverture un peu fanée. Accroc angulaire à un ff., sans atteinte au texte.

Opposant au nazisme, Ernst Erich Noth (Paul Albert Krantz) se réfugie dès mars 1933 en France où il collabore à plusieurs journaux français et poursuit sa carrière d'écrivain. En mai 1939, le IIIe Reich lui retire la nationalité allemande et inscrit ses oeuvres sur la liste noire de la Reichsschrifttumskammer. Il est interné à deux reprises en tant que ressortissant d'une puissance ennemie après la déclaration de guerre. Entré en résistance, il parviendra à s'enfuir aux Etats-Unis en 1941.

Tract - Travail en Allemagne - Relève

Ouvriers français, c est l heure de la relève

1943 1943 Déplié : 20 x 18,5, (2) pp. Imprimé bleu et rouge, Illustrations.

Tract - Travail en Allemagne - Relève

Ouvriers, ouvrières... [Le Service de la main-d'Suvre française en Allemagne]

1942 1942 13 x 19,5, (1) pp. Imprimé, Illustration.

Le Service de la main-d'Suvre française en Allemagne (26 mars 1942) s occupait des volontaires pour l Allemagne dès avant la loi du 4 septembre 1942 relative à l utilisation et à l orientation de la main-d'Suvre en France. Il disposait en Allemagne d une délégation générale, basée à Berlin, et en France de deux directions, l une technique, l autre sociale.

Pétain - Paris

Visite du maréchal Pétain. 26 avril 1944. Devant Notre-Dame

1944 24 x 18, tirage argentique de l époque. Tampons Le Matin.

Pétain - Paris

Visite du maréchal Pétain. 26 avril 1944. Cortège. Saluant les parisiens

1944 24 x 18, tirage argentique de l époque. Visat de censure et tampons Le Matin.

À ses côtés le préfet de Police Amédée Bussière.

Pétain - Paris

Visite du maréchal Pétain. 26 avril 1944. Cortège. Saluant les parisiens

1944 24 x 18, tirage argentique de l époque. Visa de censure et tampons Le Matin. Un coins lég. corné.

Tract - Résistance

Jeunes ! Le monstre sanglant succombe, notre aurore se lève. L humanité étrangle la vipère hitlérienne&

Forces unies de la Jeunesse patriotique (FUJP) [juillet 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 27), recto. Drapeaux figurés. Pliure.

Tract lyrique, dans l enthousiasme des manifestations du 14 juillet 1944, notamment à Paris ou la faible réaction des autorité va inciter le Comité de libération à intensifier ses actions. Jeunes, combats, écrase le Teuton qui t étouffe [& ] L ennemi chassé, nous reconstruirons la France plus jeune& et nous pourrons chanter, rire, courir, danser, aimer& . .

Tract - Résistance - Appel

[Appel des sections et sous-sections reconstituées du syndicat national aux institutrices et instituteurs de France] Aux institutrices et instituteurs de France&

Sections et sous-sections reconstituées du Syndicat national [des instituteurs] Juin 1943 1943 Ronéotypé (21 x 27), recto-verso.

Importante proclamation marquant la renaissance du Syndicat des instituteurs, fracturé dès avant sa dissolution (une des premières mesures de Vichy). L appel est lancé par un comité né de l initiative de militants de sections départementales appartenant ou ayant appartenu à différents courants du mouvement syndical. Il proclame une volonté unanime d empêcher le sabotage de l enseignement public et de participer activement à la lutte pour la libération nationale. Un second appel à la lutte immédiate sera lancé à la rentrée d octobre 1943.

François, Lucien

100 conseils d élégance, précédés d un éloge de Paris

Éditions modernes Parisienne 1942 In-16 (12 x 16,5 cm.) broché, 61 pp. deux figures dans le texte. Lég. fané, petit accroc angulaire.

Lucien François (1904-1963), pseudonyme de Lucien T Serstevens, était le rédacteur en chef de Votre beauté . Maximes, sentences et quelques longs développements de style alerte, totalement hors du temps, le tout parfaitement superflu, conclut-il, puisque l élégance est un don.

Colette

De ma fenêtre

Paris : Aux armes de France, 1942 1942 In-8 broché, couverture rempliée, 149 pp. Portrait frontispice gravé par Daragnès. Édition originale. Un des 325 num. sur Arches, tirage de tête. Rares rousseurs.

Les chroniques hebdomadaires du Petit parisien (sous le titre « Les choses qui ne regardent pas les femmes »). Colette observe de son appartement près du Palais-Royal, la vie des Parisiens sous l Occupation, évoquant avec bienveillance le mari prisonnier, l heure allemande, le couvre-feu, le froid, le rationnement alimentaire, les alertes, les tenues vestimentaires& , avec quelques «recettes» pour faire face aux épreuves. «Comme beaucoup de Français un peu douillets, un peu grincheux, mais capables d admirer longtemps ce qui leur plaît, je voue à mon pays un culte assoupi au fonds de moi-même. [& ] Il en vas de cet amour là comme de l autre amour : la joie nous apprend sur lui si peu de chose. Nous ne sommes sûrs de sa présence et de sa force que dans la douleur.»

Scherbeck

Évasion spirituelle. Offlag XVII A Préface du R-P Spicq.

Nancy, imp. E. Spillmann, sd (1940) 1940 In-4, en ff. sous portfolio à rabat illustré d une vignette, 2 ff. & 12 portraits en noir. Numéroté et signé par l artiste (N°302). Chemise usée. Bel état des portraits.

Dans sa préface le R. P. Spicq s interroge sur la raison providentielle surnaturelle de sa condition de prisonnier : l évasion spirituelle dans l imitation de Jésus Christ. Figurent l abbé Joulin, aumônier du camp, le R.P. Spicq, l abbé Delcros, l abbé Joly, le R. P. Roche, puis sept portrait anonyme exprimant l évasion spirituelle, l extase, l oraison, l exaltation, la méditation, le recueillement et la ferveur. Dessinateur et photographe, Jean Scherbeck (1898 - 1989) est réputé pour portraits des petites gens de villages, des marins, des bretonnes avec leur coiffe ainsi que les têtes de caractère de vieillards comme les célèbres Papiches et Mamiches qui sont tirés en carte postale. Les critiques le considèrent comme un héritier des dessinateurs Friant, Royer ou Larteau, pour la finesse de ses portraits, mais surtout ce qu ils font voir de l âme des personnages représentés.

Tract - Résistance

Mort aux boches et à leurs valets vichyssois ! Responsables des bombardements, des deuils et des souffrances de nos cités !

Le Parti communiste français [mai 1944] 1944 Ronéotype, 2 feuillets (22 x 30), agrafés, (3) pp.

Suivant le discours de Pétain le 28 avril sur la prétendue libération et l activité terroriste (discours qui va provoquer un déchaînement de la milice). Le tract dénonce les véritables responsables qui font mine de s apitoyer , se concentrant sur les bombardements alliés, puis déroule les consignes pour se préparer à l insurrection : sabotage la production, refus de transporter ou de livraison, grèves, & rejoindre les FTP. L heure des combats définitifs approche (référence à un message de Staline, le 1er mai 1944).

Photographie - Bataille d Anleterre - Bombe allemande

Bombes gigantesques lancées sur l Angleterre.

Slnd, Agence Fulgur (1940) 1940 Épreuve argentique de l époque, 13 x 18 cm. Tampon de l agence et légende contrecollée au verso. Lég. froissée.

Bombe SC 1000 (1000 kg) pour bombardiers Heinkel HE 111. On suppose que les quatre soldats dédicacent le colis.

Parti communiste - résistance

Lettre aux intellectuels communistes sur la sécurité : consignes de sécurité

La direction des intellectuels communistes, sd (1944) 1944 4 feuillets tapuscrit ronéoté (21 x 27), agrafé, (8) pp.

Les règles de sécurités pour l action clandestine des intellectuels : filatures, rendez-vous, cloisonnement, la surveillance, rafles, en cas de chute & Une petite plaquette, sur ce registre - Comment se défendre ? - sera imprimé en avril 1944, non uniquement pour les intellectuels.

Radio 44 [45]

18 numéros : n°1, 4 novembre 1944 - n°18, 25 février 1945

[Sofirad] 1944 18 numéros, folio (27 x 36), agrafé, chacun : (16) pp. Illustrations à toutes pages. Légères usures.

Tête de série de cet hebdomadaire, organe officiel de la radio française. Actualités politiques et militaires, reportages culturelles, notamment et. Pour le premier numéro : contributions de Maurice Schumann, Michel Droit, Alexandre Arnoux, etc. présentation très détaillée des programmes des chaînes de la RTF, avec articles et commentaires mais aussi la grille des programmes des radios périphériques.

MARS-STRICK, Marcel]

La Dingaullite (maladie honteuse). Lutte contre les maladies mentales, planche de propagande pour la protection de la santé publique

Paris G. Mazeyrie imprimeur sans date (1942) 1942 Affiche en couleurs (31 x 41), 9 cases légendées dans le style Épinal. Pliures. Un peu fanée.

Les agents infectieux : l Ignobilis Youdicu et le Francus Maçonnicus. On note l absence de figuration du Général.

Collectif

1200 lieux de légende en Bretagne

Coop Breizh 2019 In-8 broché, 606 pp.

Photographie - Libération de Paris

Le Général Leclerc devant Notre-Dame [26 août 1944]

13x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI au verso [référencé 28381]

Photographie - Libération de Paris

Fusillade place de la République [26 août 1944]

13x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI au verso [référencé 28355]

Photographie - Libération de Paris - Masour, Sacha

Chars de la division Leclerc, place de la Concorde [défilé du 26 août]

1944 13x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon Studio Chasel, cliché Masour [Sacha Masour]

Photographie - Libération de Paris

Fusillade place de la Concorde [Défilé et scènes de tir place de la Concorde, le 26 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Voir au verso.

Photographie - Libération de Paris

Des Parisiens s'abritent aux abords de l'esplanade des Invalides et observent l'épaisse fumée noire qui témoigne de l'assaut du Palais Bourbon par la 2ème DB, le 25 août 1944

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Voir au verso.

Photographie - Libération de Paris

Fusillade rue de Rivoli [26 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Lapi au verso.

Photographie - Libération de Paris

Prisonniers allemands. Jardins du Luxembourg. 25 août 1944 [Fusiliers marins de RBFM]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI au verso.

Photographie - Libération de Paris

Winston Churchill et le général de Gaulle, place de l'Étoile à Paris, le 11 novembre 1944.

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso. Très légère gondole.

Photographie - Libération de Paris

Avenue de l'Opéra, soldats de la 11/III RMT et FFI escortant des prisonniers allemands de la Kommandantur

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso.

Photographie - Libération - Oradour

Recueillement devant le Crucifix et la stèle commémorative de l église d Oradour sur Glane.

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso.

Maurice Garçon

Les Propos du Café du Commerce ; suivis du Paidoyer pour les étudiants de Poitiers

Analecta, 2022. Broché, 12 x 18,5 cm. 104 pages.

Un petit cercle de notables tient commerce à table réservée dans un café de province. N’étaient les heures sombres de l’Occupation, ils échangeraient des cartes. On y considère la défaite, Hitler, Bazaine-Pétain,... le vent mauvais. Mais la d'imputation ne reste pas longtemps à distance rhétorique : un ultra de la collaboration est de la partie. Ce qu'il assume - le pire - survient et désormais se tiennent face à face le complice du bourreau et le père de la victime. Dans ce huis clos publié clandestinement en septembre 1943, le plus célèbre des avocats de sa génération distribue idéalement les acteurs principaux d'une conscience française asservie : l'attentisme, l'opportunisme, l'équivoque, la dignité,... dressant un violent réquisitoire contre Vichy et les prébendiers de la défaite féconde. Inédit en librairie, ce texte Ardant et emblématique vient au nombre des écrits de combat de «l'intelligence en guerre».

Ferry, Jean

Le Tigre mondain

Sl. [Pierre Bettencourt] collection "L'Air du temps" 1948 In-12 broché, couverture illustrée rempliée, en partie non coupé, 43 pp. Très bon exemplaire.

Édition originale. Tiré à 155 exemplaires numérotés sur Arches (n°3) « Achevé d'imprimer un jour de tempête, à la campagne, et tiré à petit nombre pour la fleur de nos amis et jusqu'à la fin du monde. »

[Nuits parisiennes] Ogrizek, Doré

Pariser Nachte

Paris, Ode 1941 In-16, cartonnage éditeur bleu nuit illustré, 192- (20) pp. Imprimé noir et bleu. Illustré de photographies et dessins dans le texte à toutes pages, planches hors-texte en couleurs, table et plan dépliants. Ex-libris manuscrit en garde (Paris, le 22 V 43). L usager à inscrits aux derniers feuillets prévus à cet effet (Andenken und Autographen album), au crayon, une suite de noms d artiste et auteurs français (Daumier, Courbet, Sisley, Picasso, Signac.... Menus frottements. Bon exemplaire.

Superbe guide de poche du Paris nocturne pour les Allemands. Concentré sur les 4 secteurs de Montparnasse, Opéra, Champs-Élysées et Montmartre, richement documenté : restaurants, théâtre, variétés, boîtes de nuit ; suivant un usuel du métro parisien assorti d une belle planche bleu nuit repliée ; un lexique de conversation usuelle, un second exclusivement gastronomique, enfin 20 pages d album souvenirs et d autographes à consigner. Ogrizek Doré a mis les petits plats dans les grands : la section gastronomique a été confié au critique Pierre Andrieu, les hors-texte couleurs sont Gaston de Sainte Croix (1904-1977) plus connu du grand public pour ses livres pour la jeunesse, les nombreuses vignettes humoristiques en bleu sont de Georges Beuville (1902-1982).

Masurovsky, Grégory - Butor, Michel

Litanie d eau. Poème sur dix gravures originales de Gergory Masurovsky interprété typographiquement par Pierre Faucheux

Paris, La Hune (B. Gheerbrant) 1964 In-folio, oblong, en feuilles, couverture rempliée, emboîtage toilé de l éditeur orné d une vignette, 51- (5) pp. Dix compositions hors-texte sous serpente. Bel exemplaire.

Édition originale. Tiré à 105 exemplaires sur vélin d Arches, un des 15 exemplaires hors commerce (HC. XII) signés par Michel Butor et Gregory Masurovsky. Très bon exemplaire