116 résultats

Affiche - Colmar - Libération - Selig, Alfred

Colmar fête le 2ème anniversaire de sa libération. 2 février 1947. sous le haut patronage de M. le Général de Lattre de Tassigny ; Rhin & Danube.

Colmar, imp. Jeff 1947 Affiche lithographiée, 63 x 84, coupures et accrocs en marges, légères restaurations adhésives au verso. En l état.

Affiche - Libération

Welcome to you our allies

1944 1944 Affiche (101 X 76 cm), drapeaux américain, français et britannique en bleu et rouge. Pliures, légères usures en marges.

Traduction encadrée en noir au bas à gauche. Le texte semble indiquer une origine anglo-américaine.

Affiche - Libération - De Gaulle

Une seule guerre, à l Ouest, au Sud, à l Est, en Extrême-Orient.

FD/122, Service d Information Alliée 1944 Affiche (102 x 51 cm), pliée, illustrée de 10 photos. Bordure tricolore (type anglais). Infime rousseurs. Pliures.

Faisant écho à l appel du 18 juin : Cette guerre est une guerre mondiale .

Avis - Libération - Paris - Dunkerque

Comité local de libération. Appel à la population du VI° arrondt. Paris est ville marraine de Dunkerque. C est un devoir sacré pour les Parisiens de venir en aide aux Dunkerquois. Ouvrez largement vos armoires

Imp. administrative centrale, sd 1944 Imprimé (21 x 27). noir, recto.

Appel à dons. 10000 pauvres massés derrière les lignes anglaises,& ils sont démunis de tout et l hiver arrive.

Avis - Nancy (XXème région militaire)

Avis aux populations libérées. & seuls les autorités constituées ont qualités, sauf le cas de flagrant délit, pour ordonner des arrestations et y faire procéder& Le colonel Pierre de Chevigné, de l infanterie coloniale, commandant p[ar]. i[interim]. de la XX° Région militaire

Imprimerie nationale, 1944 1944 Affiche entoilée (45 x 55), imprimé noir, recto. Lég. gondoles et ternissures.

Dénonciation manuscrite en tête. Le colonel de Chevigné est un des missi dominici de l État-major pour l installation des nouvelles régions militaires après le départ des Allemands. Après Renne, Angers et Chalons, Nancy en septembre 1944 ou il installera Gilbert Hirsch-Ollendorf, alias Grandval, jusqu alors commandant regional FFI.

Catalogue

Crimes hitlériens. Grand-Palais. Exposition du 10 juin au 31 juillet 1945

Sn 1945 In-4 agrafé (21 X 27 cm), (32) pages. Impression en rouge et noir, photographies en noir. Une reproduction de l'affiche de l'exposition et un plan schématique de l'exposition. Second plat un peu bruni. Très bon exemplaire.

En mai 1945, sous l autorite de Henri Frenay, le Service d Information des crimes de guerre du Capitaine Billiet met en place cette exposition qui est inauguré alors que les convois de prisonniers et deportes arrivent dans la capitale. C est un choc et le retentissement est enorme : près de 487 000 personnes se deplacent. L entree est interdite aux jeunes de moins de seize ans. La présentation est dépouillée, les panneaux sont accroches a des barres d echafaudages et sur du grillage le long de murs nus. Pour la premiere fois, la politique planifiee d extermination des juifs est affichee. une salle est consacrée à la documentation des crimes nazis contre les Juifs français ; sont communiqués les listes des rafles parisiennes, dont celle du Vel d Hiv en 1942, des arrestations en province, et des convois partant de Drancy, la chronologie de l'internement des Juifs dans les camps de Pithiviers, Beuane-la-Rolande, Drancy, dans la zone occupée et à Gurs dans le sud-ouest de la France sous la domination de Vichy. Les cliches sont ceux pris par les correspondants de guerre des forces alliees (principalement ceux d Eric Schwab) aux camps d Auschwitz, Buchenwald, Majdanek, Ohrdruf, Ravensbruck. Les photos des massacres en France (dont celui d Oradour) ont ete realisees par la Resistance ou des particuliers. A l ecart, la salle de cinema diffuse l actualite de l avancee des troupes alliees, et les premiers reportages filmes pris par les correspondants de guerre entrant dans les camps avec les militaires. Les visiteurs viennent aussi avec l espoir de retrouver sur les photos la trace d un proche disparu.

Charte du travail] L Espoir français

La Charte du travail

Lyon, imp. du Salut public 1944 In-4 agrafé, (21 x 27,5 cm), (24) pp. Couverture brunie, petite restauration en pied. Dépliant schématique libre (41 x 52) en couleurs.

Présentation de Georges Servoingt, directeur de l hebdomadaire L Espoir français.

Cherbourg] La Presse cherbourgeoise

Premier quotidien de la France libérée. 1ère année, n° 5. 7 juillet 1944

Cherbourg. In-folio (28 x 40), (2) pp. Replié. Menus effrangements et petit accroc angulaire, sans atteinte au texte.

Le premier numéro paraît le 3 juillet 19441, ce qui en fait le premier quotidien de la France libérée. Il prend la suite de Cherbourg-Éclair, qui est interdit de parution à la Libération pour collaboration.

Clermont-Ferrand] L Avenir du plateau central

Lundi 14, mardi 15 août 1944

Sl. [Clermont-Ferrand] 1944 In-folio (28,5 x 44), (2) pp. Replié. Brunisseure centale et petite découpe sans manque

Soutient de Vichy, le quotidien sera bientôt interdit.

CNR - COMAC - FFI

Directive n°9 [Création du COMAC]

mai 1944 1944 Tapuscrit ronéoté, (21 x 27), (2) pp. Piure.

Le 13 mai 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) décide que le COMIDAC relève de son autorité et prend le nom de COMAC. Il est composé des "3V" : Pierre Villon, représentant du CNR et du Front National, Valrimont Maurice Kriegel (zone sud) et Vaillant (Jean de Vogüé), zone nord. Le représentant des FFI est alors Alfred Malleret, et le représentant du CFLN, Jacques Chaban-Delmas, délégué militaire national.

[Comité Français de la Liberation Nationale]

Au service de la France, 1940-1944

[Alger. 1944. Comité Français de la Libération Nationale] 1944 In-8 oblong (24 x 18) agrafé, 63 pp. Illustrations à toutes pages en noir et couleurs. Lég. fané.

Belle réalisation déployant les forces vives de la France combattante et ses réalisations, jusqu à l enfoncement de la ligne Gustave (mai 1944)

Conseil National de la Résistance,

Conseil National de la Résistance, F.F.I., Résistants, déportés, voici VOS DROITS et ceux de votre famille. Recueil de textes officiels et de renseignements pratiques à l usage des membres de la Résistance et de leur famille.

Paris, 2e édition, 4 août 1945 1945 In-12 carré, agrafée, 63 pp. & (4) pp. d additifs en ff. libre in fine. Petits frottements en coupe de première couverture.

Certificats, intégration dans l armée, pensions et délégations de soldes, allocations, décorations, déportés rapatriés.

Courrier français du témoignage chrétien

Lien du front de résistance spirituelle. Septembre 1944. La Libération continue&

Sl. 1944 In-folio (28 x 45), (2) pp. Replié. Menus effrangements, une restauration adhésive en pied, marges brunies.

Rares tiré à part régionale par la rédaction, séparée momentanément de la direction nationale des Cahiers.

Dupuy, Ferdinand

La Libération de Paris vue d un commissariat de police

Paris : Libr.-impr. réunies 1946 In-8 broché, 64 pp. Photographies dans le texte.

Nouvelle édition. Secrétaire au Commissariat central du VIe arrondissement de Paris, Fernand Dupuy raconte jour par jour et, quelquefois, heure par heure, la libération dans son secteur, mettant l accent sur le rôle des policiers.

Faure, Petrus

Un Procès inique

Flammarion 1973 In-12 broché, 284 pp.

Préface de Jacques Isorni.

Front national

Note du FN sur la justesse de certains mots d ordre [sabotage agricole contre les réquisitions]

Le 22 mai 1944 1944 Tapuscrit ronéoté, (21 x 27), (2) pp. Pliure.

Un cas d école. De l inutilité de saboter les batteuses ou d incendier les récoltes pour en priver les Allemands ; thèse de techniciens [plus loin c est à dire sans contact avec le terrain], contraire à une politique de résistance car la lutte enfante la lutte . La note donne pour preuve, l usage très répandus des retards dans les battages en Côte d or en octobre 1943.

GUOD (Edmond)

Histoire d un petit gars du maquis

Toulouse, Editions S.T.A.E.L., sd (1944) 1944 Plaquette in-8, agrafé, couverture illustrée en couleurs, (1à) pp. Illustrations à toutes pages en noir & couleurs.

Texte et dessin de Edmond Guod dans le style de Pellerin à Épinal. Belle couverture.

[In memoriam]

Aux Fonctionnaires des administrations financières et économiques, résistants morts pour la France. 1940 - 1945

Comité De La Libération des finances, sd (1954) 1954 In-8 broché, 50 pp. Couverture gaufrée illustrée.

Publication commémorative du dixième anniversaire de la Libération. Discours et liste de près de 450 fonctionnaires morts pour la France : fonction et circonstances.

Jeune Alsace

N° 9, 4 août 1945. 14 juillet en Alsace

P., Braun & cie. 1945 In-4 en feuilles, (8) pp. Illustrations à toutes pages.

La Voix de la Libération - Lyon

Organe régional des Comités de libération. Région du sud-est. 14 juillet 1944

1944 25 x 32,5 cm. (2) pp. Pliure.

Appel au combat du Comité de la région Lyonnaise et du Rhone

Le Cris du Peuple - Loire

Édition de la Libération. 29 mai 1945. Les États généraux de la Renaissance française. Instruction du CDL de la Loire

Saint-Etienne 1945 22,5 x 42,5 cm. (4) pp.

Par ces État généraux des Comités départementaux de libération (CDL), réunis à l occasion de la première fête nationale suivant la Libération, le Conseil national de la Résistance (CNL) tente de réaffirmer sa légitimité à exercer la représentation de la Nation face au Gouvernement provisoire. Ses résolutions redoublent et approfondissent le programme du CNR, en partie mis en oeuvre par les ordonnances du GPRF. Fragilisé par l installation à Paris de l Assemblée consultative (septembre 1944) et dans la perspective des élections générale à venir (octobre 1945), le CNR jette ici ces derniers feux avant de s effacer.

Lemonnier-Grumier, François - Fleuret

Combats du 6 juin 1944. 16 compositions hors-texte de H. Fleuret d après des témoignages et des documents originaux.

Éditions normandes Le Goubey 1954 Album in 12 oblong, broché par cordelette rouge, (76) pp.

Texte en français et en anglais.

Le Patriote

Atrocités nazies en France

Lyon, sd (1945) 1945 In-4 agrafé, 20 pp. Illustrations à toutes pages en noir. Couverture fanée, petit manque au bas du second plat.

Quotidien Lyonnais du Front National. Préface de Yves Frage et de Pierre Mazel.

Les Mariannes du Nord et du Pas-de-Calais

Organe de l Union des Femmes françaises adhérentes au Front National. Nouvelle série. N°3. Août 1944

1944 21,5 x 27,5 cm. (2) pp. Effrangé.

L humanité

N° 306. 30 juin 1944

1944 Feuillets imprimé (16 x 21), 2 pp. Pliure.

Libération - Aquarelle - Colas, Colette

Les cloches de la Libération

Slnd. 1944 17,6 x 23,6, aquarelle originale sur un papier de récupération (un carte de la Bretagne au verso).

Charmante figuration de la victoire. Hélas, nous ne savons rien de l artiste.

Libération de Paris

Organe du Mouvement de libération nationale. Édition spéciale. 11 août 1944.

1944 21,5 x 32 cm. Ronéoté. (2) pp. Effrangé en pied.

Parisiens, Les événements se précipitent. . . Le dernier week-end des boches à Paris .

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 106, 11 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle (sa conception du chef, d après Le fil de l épée ) ; Entre Don et Volga (capitaine Brécourt : Christian Pineau) ; Les mensonge qui nous ont fait tant de mal (Barafort : Marcel Ferrières) ; Les peines de M. Perre Hamp (à propos du retrait de Moteurs (La peine des hommes) et d un article de Marcel Déat).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch'er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d'Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l'occupation.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 106, 11 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle (sa conception du chef, d après Le fil de l épée ) ; Entre Don et Volga (capitaine Brécourt : Christian Pineau) ; Les mensonge qui nous ont fait tant de mal (Barafort : Marcel Ferrières) ; Les peines de M. Perre Hamp (à propos du retrait de Moteurs (La peine des hommes) et d un article de Marcel Déat).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 107, 18 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) p p. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle, 2. Son jugement sur la défaite de 1870 (d après La France et son armée ) ; La réponse de la France (la lettre de Pétain à Hitler, du 5 décembre) ; Une chaire d antisémitisme en Sorbonne ; La néo-relève ; Le coin des enfants : un référendum.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch'er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d'Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l'occupation (résultats de la campagne de dessin La France que nous aimons ).

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 107, 18 décembre 1942.

21 x 27 cm., ronéoté, (2) p p. Pliures.

Notre chef : le général de Gaulle, 2. Son jugement sur la défaite de 1870 (d après La France et son armée ) ; La réponse de la France (la lettre de Pétain à Hitler, du 5 décembre) ; Une chaire d antisémitisme en Sorbonne ; La néo-relève ; Le coin des enfants : un référendum.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation.

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° 110, 8 janvier 1943.

1943 21 x 27 cm., ronéoté, (2) p. Pliures. Effrangé. Lég. tache.

Notre chef : le général de Gaulle, 5. Sa prescience sur le rôle des chars (d après Vers l armée de métier ) ; La République et la guerre ; En Russie : attaques concentriques sur Rostov ; Le complot Pétain (d après C est Pétain qu il nous faut, de Gustave Hervé).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation (résultats de la campagne de dessin La France que nous aimons ).

Libération (Nord)

L Hebdomadaire des Français libres. N° spécial, 12 juin 1942. Message du général de Gaulle au Peuple français

21 x 27 cm., ronéoté, (2) pp. Pliures.

Texte intégral de la Déclaration du général de Gaulle au nom du peuple français affirmant son idéal républicain et démocratique, remise à Londres par le général à Christian Pineau le 24 avril et destiné aux chefs de mouvement de résistance afin de lever toute ambiguïté sur les positions du Chef de la France libre. Véritable ébauche du «programme commun» politique, économique et social qu'appliquerait le gouvernement de la libération, cette déclaration amorce le processus d unification des mouvements de résistance qui conduira le 27 mai 1943 à la constitution du Conseil National de la Résistance.Unique numéro spécial de l hebdomadaire, avec l affiche d août 1944.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Y contribuent régulièrement Gaston Tessier (Jean Delarc, Jeanne Lafrance ou P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch'er (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d'Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : une centaine en 1941, près de 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l'occupation.

Libération (Nord)

Organe des Forces de Résistance Françaises. N° 116 20 février 1943. [Premier numéro imprimé]

1943 21 x 27 cm., imprimé, (4) p. Pliures.

Premier numéro imprimé : Il ne s agit que d un essai, est-il précisé. La version imprimée viendra définitivement en septembre 1943. Nous joignons le facsimile publié par Londres pour l occasion. Détresse (Serge Boze - Jean Texcier) ; La manoeuvre anti-bolcheviste (Jean Fournès - Maurice Harmel ) La course au Dnieper (Brécourt - Christian Pineau ) ; La grande rafle ; La guerre sous-marine et les mensonges de l Axe ; La collaboration économique d après-guerre ; Le départ des diplomates Sud-Américains.Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation (résultats de la campagne de dessin La France que nous aimons ).

Libération (Nord)

Organe des Forces de Résistance Françaises. N° 117, 23 février 1943

1943 2 feuillets, 21 x 27 cm., ronéoté, (4) p. Pliures.

Notre jeunesse (appel et instructions pour le sabotage du recensement) ; La Grande armée (l armée rouge) ; Sur la route de Poltava ( Christian Pineau, ps. Capitaine Brecourt) ; Un article de Virginio Gayda ( un ballon d essai pour une paix séparée ; Au Commissariat des prisonniers (nomination d André Masson) ; Le testament de M. Romier ; Une homme libre. (Déat).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation (résultats de la campagne de dessin La France que nous aimons ).

Libération (Nord)

Organe des Forces de Résistance Françaises. N° 118, 2 mars 1943

1943 2 feuillets, 21 x 27 cm., ronéoté, (4) p. Pliures.

La marche des esclaves (STO) ; La proclamation de Hitler ( Maurice Harmel, ps. Jean Tournes) ; Honneur aux fusillés ; Les dénonciateurs ; La bataille du Dombas ; Finance et collaboration ; Petite rafale (Les Décombres de M. Rebater [sic]) ; 90 grammes (avec os).Christian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation.

Libération (Nord)

Organe des Forces de Résistance Françaises. N° 119, 9 mars 1943

1943 2 feuillets, 21 x 27 cm., ronéoté, (4) p. Pliures.

Les chasseurs d homme (STO) ; Lettre de Libération adressée aux fonctionnaires (ils seront jugés sur leur attitude) ; Un appel du général de Gaulle à la jeunesse ; Les étudiants de Paris écrivent au Maréchal (extrait de la lettre du RP Riquet) ; Prélude aux offensives alliées (Russie et Tunisie ; Christian Pineau ps. Capitaine Brécourt) ; Un monument d inconscience (Maurice Harmel, ps. Jean Fournès) ; Informations diversesChristian Pineau (1904-1995), fondateur du journal en décembre 1940, rédigera seul les 61 premiers numéros, sous les pseudonymes de François Berteval ou capitaine Brécourt. Au printemps 1942, Jean Texcier (pseudo Serge Boze) reprend la rédaction après le passage de Christian Pineau en zone sud. Gaston Tessier (Jean Delarc, Y contribuent régulièrement Jeanne Lafrance, P. Loutil), Maurice Harmel (Jean Fournès), le docteur Yves Porch er(d) (capitaine Bricourt) et Marcel Ferrières (Barafort) ; occasionnellement Louis Vallon, Emmanuel d Astier de La Vigerie, ou Pierre Brossolette. Le tirage reste modeste en comparaison des autres feuilles clandestines : 100 en 1941, 350 au printemps 1942, 1000 fin 1942, 4000 au printemps 1943, 40000 exemplaires à la fin de l occupation (résultats de la campagne de dessin La France que nous aimons ).

Libération - Paris

Comité de Libération de la Police parisienne. Policiers Parisiens& Paris est maintenant déclarée ville ouverte& L ordre, tel que nous le concevons, c est l arrestation immédiate&

Le Comité de Libération de la Police parisienne 1944 Feullet à carreaux manuscrit (21 x 25), recto-verso.

Cet avis - en copie ou bien en projet - proclame que Paris est déclarée ville ouverte, enjoint les forces de Polices à regagner leurs postes, commissariats et services respectifs, et prends l engagement solennel d assurer dans les plus courts délai l épuration totale de la Préfecture . Il convient certainement de le situer dans le cadre des atermoiements de la trêve des 19 et 20 août. Le Comité de Libération de la Police est mis en place au printemps de 1944 par trois groupes policiers parisiens de résistance : Honneur de la police, Front national de la police et Police et Patrie. Il a été l organe déclencheur de la grève de la police parisienne, le 15 août 1944, et de l action de la préfecture de police.

[Libération - Paris - Pompiers]

"La nuit du feu" 21 novembre 1944. Préface du Général de Gaulle. Présenté par le Régiment des Sapeurs Pompiers de Paris.&

Société parisienne d imprimerie, 21 novembre 1944 In-4 broché, couverture gaufrée & illustrée (40) pp. & nombreuses planches publicitaires. Illustrations à toutes pages, photographies en noir, 8 dessins en couleurs à pleine page. Bien complet du programme dépliant et d un cahier publicitaire insérés. Couverture très lég. fanée.

Bel album illustré de photographie (sauvetages, casernes& ), dessins (Poirot, Bib& ). La représentation eut lieu au Théâtre de Dix Heures. Fac-sim. manuscrit du général De Gaulle. Paris, libéré, sait ce qu il doit au Régiments des Sapeurs-Pompiers .

Libération - Roland FORGUES - Planche à découper

libération de Paris. Images de Roland Forgues : les barricades, 19-25 août ; les soldats français à l Hôtel de ville, 24 août ; le général de Gaulle à l Arc de Triomphe, 26 août ; Le défilé des Américains 29 aout 1944.

[P., Office Central de l Imagerie, 1944] Culture et patrimoine, ca 1984 1984 Complet des 4 planches, cartonnée (25 x 41), illustrations en couleurs

Fac-similé anniversaire réalisés en 1984.

Libération - Secours social - Dautry

Section métropolitaine de l Entr aide sociale de la Libération. Ordre du jour n°1.

Le Président, Raoul Dautry, 29 août 1944 1944 Imprimé 21 x 27), recto. Brunissures. Pliure

Feuille de route, non sans lyrisme, du directeur du Secours social, substitué au Secours national. L appostat auquel nous avons l honneur d être appelés ne sera fécond que s il est soutenu par un patriotisme ardent, pur de tout alliage& .

Limoges] Le Libre Poitou

2° année, n°109, jeudi 10 & vendredi 11 mai 1945

Lyon 1945 In-folio (30 x 44), (2) pp. Replié. Effrangements

Lyon] La Liberté

Quotidien d information indépendant du Sud-Est. Première année, n°6, jeudi 14 septembre 1944

Lyon 1944 In-folio (30 x 44), (2) pp. Replié 2 fois. Effangements et petit accroc angulaire.

Lyon] La Liberté

Quotidien d information indépendant du Sud-Est. Première année, n°3, mardi 12 septembre 1944

Lyon 1944 In-folio (30 x 44), (2) pp. Replié 2 fois.

Lyon] Le Progrès

Journal républicain quotidien. Mardi 12 septembre 1944

Lyon 1944 In-folio (25 x 44), (2) pp. Replié.

Lyon] Le Salut public

Lyon soir. Lundi 14, mardi 15 août 1944

Lyon 1944 In-folio (29 x 44), (2) pp. Replié. Petits effrangements.

PCI] La Vérité

Organe central du Parti communiste internationaliste. N°74. Nouvelle série : n°14. 30 septembre 1944. Liberté de la presse

1944 24 x 32 cm. (2) pp. Pliure. Discret tampon de collection

Numéro clandestin , suivant la demande officielle par le PCI de l'autorisation de faire paraître La Vérité. Enjoint, par la Fédération de la presse, d établir le caractère résistant de ces divers publications clandestines, l organe se justifie de son histoire et des attaques de L Humanité.

Photographie - Libération de Paris

Au chevet d un blessé ; [ca 25 août 1944]

1944 24x18 cm. Tirage argentique de l époque.

Légende manuscrite au verso : un FFI blessé . On note la présence d un soldat allemand. D une série dont certains clichés sont crédités par ailleurs pour l agence SAFARA.

Photographie - Libération de Paris

Avenue de l'Opéra, soldats de la 11/III RMT et FFI escortant des prisonniers allemands de la Kommandantur

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso.

Photographie - Libération de Paris

Carcasses de voitures incendiées devant l'Hôtel Crillon [26 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque.

Numéroté et légendé au crayon au verso. D une série dont certains clichés sont crédités par ailleurs pour l agence SAFARA.

Photographie - Libération de Paris

Carrefour Magenta : La Croix Rouge transporte deux victimes. [21 août 1944]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso. [28609]

Cette photo a été prise sur le vif par un habitant du 126 boulevard Magenta. Un témoignage devant le Comité de Libération du 10ème arrondissement relate l épisode : Nous soussignés, témoins oculaires, certifions que la traction-avant 9835 RK 4 a été mitraillée par les troupes allemandes alors que les occupants de celle-ci tentaient de passer le barrage existant au carrefour du boulevard Magenta et des rues de Maubeuge, Dunkerque et Saint-Vincent de Paul, le lundi 21 août vers 13h00. Le conducteur, ainsi que nous avons pu en juger, ayant été blessé mortellement, cette voiture s'est brisée devant la boutique de Mr Tantot (angle rue Saint-Vincent de Paul et boulevard Magenta); les Allemands ont alors continué à tirer sur les occupants et se sont acharnés sur eux. Ils ont même poussé la barbarie en les achevant sur les civières lorsque la Croix Rouge est venue les ramasser. De plus ils ont fusillé trois otages devant la voiture ainsi qu'un cycliste qui passait. Les occupants de la voiture, qui ont été identifiés, étaient Yvan Eldaroff-Penetier et Guy Brûlé; une troisième personne n'a pas été reconnue.

Photographie - Libération de Paris

Carrefour Magenta : une voiture est mitraillée et vient percuter le rideau de fer d'un magasin [21 août 1944]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso. [28609]

Cette photo a été prise sur le vif par un habitant du 126 boulevard Magenta. De nombreuses patrouilles sillonnent le quartier afin de protéger ce point stratégique pour l'armée allemande en retraite. La voiture est mitraillée et vient percuter le rideau de fer d'un magasin. A terre, les corps des FFI tirés de la voiture (tués sur le coup ou achevés d une balle dans la tête). Un témoignage devant le Comité de Libération du 10ème arrondissement relate l épisode : Nous soussignés, témoins oculaires, certifions que la traction-avant 9835 RK 4 a été mitraillée par les troupes allemandes alors que les occupants de celle-ci tentaient de passer le barrage existant au carrefour du boulevard Magenta et des rues de Maubeuge, Dunkerque et Saint-Vincent de Paul, le lundi 21 août vers 13h00. Le conducteur, ainsi que nous avons pu en juger, ayant été blessé mortellement, cette voiture s'est brisée devant la boutique de Mr Tantot (angle rue Saint-Vincent de Paul et boulevard Magenta); les Allemands ont alors continué à tirer sur les occupants et se sont acharnés sur eux. Ils ont même poussé la barbarie en les achevant sur les civières lorsque la Croix Rouge est venue les ramasser. De plus ils ont fusillé trois otages devant la voiture ainsi qu'un cycliste qui passait. Les occupants de la voiture, qui ont été identifiés, étaient Yvan Eldaroff-Penetier et Guy Brûlé; une troisième personne n'a pas été reconnue.

Photographie - Libération de Paris

Colonne de prisonniers allemands escortés par la foule avenue de l'Opéra [25 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon Photo - Press - Libération

Photographie - Libération de Paris

Colonne de prisonniers allemands rue de Rivoli [25 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque.

Numéroté et légendé au crayon au verso. D une série dont certains clichés sont crédités par ailleurs pour l agence SAFARA.

Photographie - Libération de Paris

Des Parisiens s'abritent aux abords de l'esplanade des Invalides et observent l'épaisse fumée noire qui témoigne de l'assaut du Palais Bourbon par la 2ème DB, le 25 août 1944

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Voir au verso.

Photographie - Libération de Paris

Fusillade place de la Concorde [Défilé et scènes de tir place de la Concorde, le 26 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Voir au verso.

Photographie - Libération de Paris

Fusillade place de la République [26 août 1944]

13x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI au verso [référencé 28355]

Photographie - Libération de Paris

Fusillade place de la République. La foule s'abrite derrière un canon et des réverbères [25 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI, Vichy au verso

Photographie - Libération de Paris

Fusillade rue de Rivoli [26 août]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Lapi au verso.

Photographie - Libération de Paris

Le Général Leclerc devant Notre-Dame [26 août 1944]

13x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI au verso [référencé 28381]

Photographie - Libération de Paris

Prisonniers allemands. Jardins du Luxembourg. 25 août 1944 [Fusiliers marins de RBFM]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon LAPI au verso.

Photographie - Libération de Paris

Revue de l'Armée Américaine - le 29 août 1944 - Avenue des Champs-Elysées [28e division d'infanterie (D.I.U.S)]

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence Voir au verso.

Photographie - Libération de Paris

Winston Churchill et le général de Gaulle, place de l'Étoile à Paris, le 11 novembre 1944.

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso. Très légère gondole.

Photographie - Libération de Paris - Masour, Sacha

Chars de la division Leclerc, place de la Concorde [défilé du 26 août]

1944 13x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon Studio Chasel, cliché Masour [Sacha Masour]

Photographie - Libération - Oradour

Recueillement devant le Crucifix et la stèle commémorative de l église d Oradour sur Glane.

24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon de l agence LAPI au verso.

Photographie] Patton - Joukov

Le maréchal Joukov et le général Patton à la tribune d'honneur, à Berlin, devant le défilé des troupes alliées à l'occasion du V Day à Berlin

Agence Keystone, sd (1945) 1945 Épreuve argentique de l époque, 24 x 18 cm. Cachet de l agence Keystone, Paris. Légende contrecollée. Infime coupure en tête.

Photographie - Vichy

L Amiral Estéva en civil [Inauguration du Salon de la Marine juin 1944] ; à ses côtés l amiral Abrial ?]

1944 24x18 cm. Tirage argentique de l époque. Tampon SAFARA, Vichy au verso

identifier

PIK - Lyon

La Libération de Lyon

LYON, Les Éditions Braun & Cie [Héliogravure Imprimerie Commerciale] - s.d. (1944) 1944 Fascicule agrafé (32 x 24), couverture illustrée, (24) pp. 48 photographie en noir légendées. Papier bruni, effrangements.

Reportage sur la libération de Lyon, 3 au 29 septembre 1944 : avant-gardes FFI et FFP, parachutistes Français, résistants, « gars du Vercors », alliés ouvrant le feu sur des miliciens et PPF tirant depuis la place des Terreaux et Bellecour sur la foule, arrestations des miliciens, fusiliers marins place Bellecour, etc. Ce reportage est le seul connu retraçant et illustrant la libération de Lyon à ces dates. Pik est correspondant des services des nouvelles de la Première Armée dans lequel ses images sont publiées, ainsi que dans de nombreux journaux et plaquettes traitant de la libération. On perd la trace de ce photographe autour de 1946.

Presse clandestine - Libération - Paris

Édition spéciale. Région parisienne. Général De Gaulle : Français, debout et tous au combat .

[Libération Nord, édition spéciale, juillet 1944] 1944 Imprimé (27 x 42), recto, sur deux colonnes. Croix de Lorraine en rouge au centre. Pliure. Petits effrangements.

Extrait du discours prononcé le 24 juillet 1944 par le général de Gaulle, alors chef du Gouvernement provisoire, devant l Assemblée consultative d Alger. il vient d obtenir de Roosevelt l abandon de l AMGOT et la reconnaissance du CFLN pour l administration de la France.

Pétain, Philippe]

Le procès du Maréchal Pétain. Compte rendu officiel in extenso, des audiences de la Haute Cour de Justice.

Louis Pariente 1976 In-4 relié toile éditeur, 492 pp.

Les 20 audiences du procès (du 23 juillet au 14 août 1945) ; conforme à l édition de 1945.

Radio 44 [45]

18 numéros : n°1, 4 novembre 1944 - n°18, 25 février 1945

[Sofirad] 1944 18 numéros, folio (27 x 36), agrafé, chacun : (16) pp. Illustrations à toutes pages. Légères usures.

Tête de série de cet hebdomadaire, organe officiel de la radio française. Actualités politiques et militaires, reportages culturelles, notamment et. Pour le premier numéro : contributions de Maurice Schumann, Michel Droit, Alexandre Arnoux, etc. présentation très détaillée des programmes des chaînes de la RTF, avec articles et commentaires mais aussi la grille des programmes des radios périphériques.

[Rivain, Jean - Argis, p. - Chomel, Raymond] Unité française - Centre français de synthèse

Mission auprès du général de Gaulle

31 août - 20 septembre 1944 7 feuillets ronéotés (21 x 27), (12) pp. ; un demi-feuillet sur pelure (21 x 15,7), (1) pp.

Ensemble : Trois notes du Centre français de synthèse remise au colonel Chomel chargé d une mission de rapprochement auprès du général de Gaulle ; une note d information aux délégués de l Unité française sur ladite mission accompagné de documents sur l enlèvement du maréchal Pétain à Vichy le 20 août : éphéméride du 17 au 20 août et derniers messages.Jean Rivain (1883 - 1957), créateur du Centre français de synthèse et du cercle de l Unité française, accrédite le colonel Chomel (1897 - 1989) d un mission de rapprochement - en définitive une offre de service - auprès du général de Gaulle. Chomel fut son chef d EM en 1940 (4° DC) puis attaché à son cabinet de sous-secrétaire d État à la Guerre. Sa mission passe par le général Juin, à Paris depuis 25 août auprès de Gaulle. Il est a noter qu au même moment l amiral Auphan tente également auprès du général Juin sa mission pour une transition légitime (et diffuse aussi bien à grande échelle les derniers messages de Pétain). Jean Rivain est une figure du courant traditionaliste et non-conformiste , des années trente. Ancien disciple de Maurras, l homme est en quête de salut public , de synthèse et d unité. Il lance, avant guerre, sans grands succès, revues et mouvements nébuleux : "Pouvoir" (1935), "Nouvelle France", "l Université Jeune France" (1936)& . Sous Vichy, il crée le "Centre français de synthèse", déconnecté des réalités de la politique de Vichy. Il tente ici de relancer ici le groupe interparlementaire de l Unité française, qui comptait quelques figures avant guerre, notamment Henri Queuille, André Philip et Mendès-France. Les notes communiqués pour la mission sont à la fois un manifeste et les états de service de Rivain, ses lettres de créance en quelque sorte. Il plaide la paix sociale et l opportunité politique en vue des élections prochaine : le gouvernement doit retrouver derrière lui les hommes de bonne foi et de bonne volonté qui ont obéi au Maréchal pendant l occupation. Véritable Institut Gallup des élites françaises, le mieux placé pour sonder les fluctuations de l opinion. Il rappel aussi la constance et la fermeté de ses prises de positions.

Résistance - Libération - CNR - COMAC - FFI

Ordre du jour du 22 mai 1944. Le COMAC, organe de Commandement suprême des FFI en France

22 mai 1944 1944 Tapuscrit ronéoté, (21 x 27), (2) pp. Pliure

Le 13 mai 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) décide que le COMIDAC relève de son autorité et prend le nom de COMAC. Il est composé des "3V" : Pierre Villon, représentant du CNR et du Front National, Valrimont Maurice Kriegel (zone sud) et Vaillant (Jean de Vogüé), zone nord. Le représentant des FFI est alors Alfred Malleret, et le représentant du CFLN, Jacques Chaban-Delmas, délégué militaire national. Ce dernier, le 22 mai, lit les instruction ( P/3 349) de Koenig sur l action de la Résistance au moment du débarquement. Le COMAC est unanime à penser que les FFI doivent, certes, exécuter les plans prescrits par les Alliés, mais aussi engager des opérations conçues par elle-même afin de libérer tout ce qui sera possible du territoire national, et sans attendre le Jour J. Pour son baptême, il adresse ainsi à tous les FFI cette déclaration flamboyante à lire devant chaque formation militaire.

Schötker, A.

Trois mois et demi à Montluc 12 mai - 24 août 1944. Souvenirs d un rescapé

Lyon, imp. des Missions africaines 1944 In-8 agrafé, 29 pp.

« Avec d utiles renseignements pour les familles de disparus » L auteur n indique pas les raisons de son arrestation. Il est détenu dans le « Magasin » où s entassent près d une centaine d hommes. Il livre les conditions de vie et le sort des hommes qu il côtoie. Un passage est consacré au sort des juifs, isolés dans un baraquement, qui seront déportés ou exécutés au cours du mois d août. Schötker, évacué le 23 août vers une destination inconnue, pour fuir à l occasion d une fusillade visant la colonne allemande.

Sennep

La guerre en chemise noire. Préface de Jean Oberlé

Édition Chantal 1945 In-8 oblong, couverture rempliée illustrée, 63 dessins à pleine page en noir. Prière d insérer.

Souvenir de l année de la Libération

Gloire aux Alliés. Général De Gaulle ; Général Leclerc ; Général De Lattre de Tassigny

Strasbourg, imp. Gaufils 1945 Cartonnages de luxe A. Gauer & Fils (26 x 34), imprimé en couleurs, recto. Lég. cintré.

Thomas, Edith

La Libération de Paris

Mellottée 1945 In-12 broché, 114 pp. 16 photos en 8 planches et 8 plans dans le texte. Couverture piquée, mors fendillés.

Envoi d Edith Thomas à l archiviste Hélène Frémont (1907 - 1989). Archiviste, écrivain, journaliste et historienne, Édith Thomas (1909-1970) entre dans la Résistance et adhère au Parti communiste en 1942. Elle contribue à la parution des Lettres françaises clandestines et fonde avec Jean Paulhan et Claude Morgan le Comité national des écrivains.

Toulouse] La Garonne

Mercredi 16 août 1944

Toulouse 1944 In-folio (30 x 44), (2) pp. Replié. Effrangements. Passé.

Toulouse] Le Grand Echo du Midi

4° année. Numéros des 3, 4, 10 & 17 août

Toulouse 1944 Les 4 numéros. In-folio (29 x 44), (2) pp. Repliés. Menus effrangements.

Toulouse] Quarante-Quatre

Organe des Comités départementaux de libération de la région de Toulouse. Édition du Lot-et-Garonne. N°50, lundi 16 octobre 1944

Sl. 1944 In-folio (28 x 45), (2) pp. Replié 2 fois.

Dirceteur-rédacteur : Marcel Abraham.

Tous les fronts

Tous les fronts. Apporte par les Forces aeriennes alliees. Quartier General Supreme Allie, le 25 juillet 1944

[Y16] 1944 23,5 x 32, (2) pp. Photographie. Carte. Pliure.

Septième numéro (sur 19) de cette feuille d information du SHAEF (Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force) rapportant les développements militaires et politiques. On note une rubrique permanente sur les FFI en action . L Armée rouge déferle à l ouest du Boug ; Gains alliés le long de l Orne ; . . .

Tous les fronts

Tous les fronts. Apporte par les Forces aeriennes alliees. Quartier General Supreme Allie, le 18 août 1944

[Y26] 1944 23,5 x 32, (2) pp. Photographie. Carte Pliure. Effrangé.

Seizième numéro (sur 19) de cette feuille d information du SHAEF (Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force) rapportant les développements militaires et politiques. On note une rubrique permanente sur les FFI en action .. Nouvelle percée au sud de Caen ; 8 officiers allemands pendus ; avancée russe en Prusse orientale.

Tract allemand - Libération de Paris

Français ! Paris vit des instants éminemment critiques... Le commandant de la Wehrmacht du Grand Paris

1944 1944 Feuillet imprimé en noir (15,3 x 22 cm.), recto - verso. Brunissures et effrangements. Fané.

Tract jeté par avion le 8 août, semble-t-il, soit dix jours avant l appel à insurrection de Rol-Tanguy. La mollesse de la répression policière lors des manifestations du 14 juillet n a échappé à personne et la fièvre monte de jour en jour. « Le foyer de discorde est encore minime, mais il met à l épreuve jusqu'à la limite du supportable les sentiments d humanité des troupes allemandes dans Paris. Il ne serait pas difficile de mettre brutalement fin à tout cela ! » menace le Commandant du Grand Paris, dans un long développement saisissant de maladresse.

Tract allié] laissez-passer - Safe-Conduct - Passierschein

Sauf-conduit

ZG.76 1944 Feuillet imp. noir et rouge (13,5 x 21), figures, encadrement et fonds couleur, texte allemand, anglais et français au verso.

Le ZG.76 a été largué de novembre 1944 à février 1945, notamment pour le compte de la 1ère armée française. Il comporte une surimpression en français en diagonale au verso sur le texte et un message ajouté en français en bas. Les statistiques montrerons que près de 70 % des prisonniers allemands avaient un Safe conduct sur eux en se rendant .

Tract Alliés

Le gouvernement des États-Unis déclare : Pas de relations avec Vichy, sauf pour le supprimer !

USF100a, 21 mars 1944 1944 21 x 15,5, imprimé, (2) pp. Ternissures. Une surcharge à l encre. Pliure

Au verso : le communiqué du Département d État le 21 mars 1944, réfutant les rumeurs de tractations. Ce même 21 mars, Alger publiait son ordonnance sur l exercice des pouvoirs civils et militaires sur le territoire métropolitain au cours de sa libération.

Tract alliés - Bombardement - Todt

Au nom du Haut Commandement interallié. Ordre

[PWB, mai 1944]F137 1944 13,5 x 21. Imprimé, (2) pp. Texte identique recto & verso. Bruni. Pliure.

Ordre aux ouvriers de rejoindre le maquis, s il y a la moindre possibilité de le faire ; recommandation à la population de s éloigner. Diffusé en Normandie au plus fort du Transportation plan (64000 tonnes de bombes visant en particulier les usines et infrastructures ferroviaires) tandis que l opinion vacille sur la nécessité et le coût de ces bombardements.

Tract - Avis - Libération - Paris

Aucun ordre de réquisition n est valable s il n émane pas du Comité de Libération du XV° ou des F.F.I. avec cachet officiel correspondant&

Comité de Libération du XV° [1944] 1944 Imprimé (24 x 29), recto. Pliure.

Tract britannique

Pourquoi Riom ? Diviser la France contre elle-même.

F25 1942 13,3 x 21,3, imprimé rouge et noir, (2) pp. Lég. fané

Tract FTPF - CMN - FFI

Ordre du jour n°1 du CMN [Comité militaire nationale] des Francs-Tireurs et Partisans Français.

CMN (ca juin 1944) 1944 Imprimé, (15,5 x 21), recto. Piure.

Le combat décisif pour la libération nationale est commencé& Suivant l appel, au nom du GPRF, du général de Gaulle aux FFI, les FTPF ont le devoir de rester à l avant-garde&

Tract - Hitler - Faire part

Vous êtes priés d assister au convoi, service et enterrement de Monsieur Adolph Hitler, décédé de mort subite par suite d une ambition rentrée et d une indigestion de tarcts (trac)& .

Imprimerie de la Wehrmacht. 1945 Imprimé (20,5 x 25), marges noires. Croix gammée. Pliure, effrangements. Petit accroc angulaire.

Faire part de décès satirique d Adolphe Hitler, dont certaine versions ont été imprimé par Albert Thomas.

Tract - Hitler - Testament

Nouveau testament politico-olographe-choucroutemann et presque authentique que toc de Adolf Hitler&

P., Librairie & Édition Hayard, septembre 1944 1944 Imprimé (23,3 x 43,5), recto verso. Pliures et effrangements

Célèbre testament parodique de Hitler, avec le faire-part de décès au verso. Raymond Hayard, pseudo Raymond du Croissant, est le fils de Napoléon (dit Léon) Hayard (1850 - 1903), l empereur des camelots , éditeur de placards en tout genres, dont des testaments et nécrologies parodiques, notamment ceux de Zola et de Paul Déroulède. Ni fleurs, ni couronnes, seulement des vieux crapauds mort-nés& Il n est pas mort 8 Il est crevé !

Tract -Libération

Appel aux travailleurs de France

Les Fédérations des : Métaux, Cheminot, & [juin 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 16), recto-verso.

Le débarquement allié en Normandie ouvre l ère de l assaut général& & Préparez la grève générale qui paralysera les boches& Cheminots& faites dérailler les trains& Partout, sautez à la gorge de l envahisseur&

Tract - Libération

Le Parti socialiste, membre du Conseil national de la Résistance diffuse les dernières instructions du Conseil national au Peuple français

[août 1944] 1944 Imprimé (20,5 x 28), recto-verso, deux colonnes. Pliure

Appel solennel du CNL : Le moment est venu de l insurrection nationale& Encadré au verso : Le Populaire, organe central du Parti socialiste& reparaît librement.

Tract - Libération

Patriotes, en avant !& Le moment est venu de libérer notre pays !

Le Comité directeur du Front national de lutte pour la libération de la France [1943] 1943 Ronéotypé (13,5 x 23), recto. petits effrangements.

Levez-vous en masse, Comme les Français de Corse en septembre 1943, à l appel du Front national& Le Front national était en première ligne dans l insurrection en Corse.

Tract - Libération - Paris

Appel au peuple de Paris & Sur Paris l ennemi est venu venger sa défaite

1944 Ronéotypé (21 x 27), recto. Brunissure. Accroc marginal.

Tract anonyme. À partir du 26 août, l opposition de la Wehrmacht à l extérieur de Paris, jusque lors passive, se durcit par des attaques porte de la Chapelle et dans la ceinture nord et est de Paris, notamment au Bourget.

Tract - Libération - Paris

A tous les jeunes Français& venez tous en masse aux Forces unis de la Jeunesse patriotique.

Front patriotique de la Jeunesse (VI°) [ca septembre 1944] 1944 Imprimé (21 x 27) noir, recto. Papier vert.

Tract - Libération - Paris

En avant Paris ! Pour la libération de la France& Formez vos milices et agissez&

Les Régions parisiennes du Parti communiste français [10 - 15 août 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 27), recto-versp. Passé. Une déchirure marginale sans manque.

Peut-être concomitant l appel à l insurrection FTP du 10 août En avant pour la bataille de Paris et de même consistance, détaillant les modes d action militaires à opérer & N attendez pas la convocation de Dupont et de Durand , vous vous connaissez à l atelier& lecteur de ce document, trouve un groupe de 6 ou 7 lecteurs et organise ton groupe de miliciens& Sortez les armes que vous avez cachées et servez-vous en de suite pour en récupérer sur les boches, les miliciens&

Tract - Libération - Paris

La gloire n est pas pour vous.

Septembre 1944, Capitaine B& x des F.F.I. Paris Ronéotypé (21 x 27) recto-versp. Vignette imprimée en tête des FFI Corps francs Belleville Villette.

Prose patriotique sur la gloire militaire authentique. Monstres jaloux de tout ce qui, autour de vous, vibre humainement ou divinement, vous pouvez, bien agglomérés comme les pièces d une machine infernale, détruire tout ce dont l existence exaspère le vide de votre âme ; vous ne pourrez jamais faire que celà , vous ne serez jamais des soldats .

Tract - Libération - Paris

Le Comité local de libération face aux ennemis de la République. Le Parti Social Français& mis en échec par toute la population du 13° arrondissement, alors qu il voulait tenir une réunion le samedi 3 mars&

Conseil national de la Résistance - Comité parisien de libération [mars 1945] 1945 Imprimé (13,5 x 23), recto. Marges brunies.

Le comité demande au Préfet de police de faire appliquer l interdiction proclamée de ce soi-disant parti. In fine : La population du 13° aurait été contente d apprendre arrestation et jugement de Lesouple.

Tract - Libération - Paris

À tous les citoyens du 14° arrondissement. Le jour de gloire est arrivé

Le Comité de libération du 14° arrondissement de Paris [ca juillet 1944] 1944 Imprimé (22 x 27), recto. Pliure.

Les Comités locaux de libération se mettent place à partir de juin, suivant les directives du CPL, creant une forte relation d autorite avec la population qui doit etre prete a obeir aux ordres a tout moment. Celui-ci annonce clairement sa filiation avec la municipalité : Il est indispensable, au fut et a mesure ou cela deviendra possible, de chasser partout les autorites vichyssoises et de les remplacer par des delegues du Comite de la Liberation Nationale, seuls qualifies pour assurer la liaison entre la population civile et les armees alliees .