235 résultats

LORRAINE, Jacques

Tania la partisane : documents photographiques allemands présentés par Jacques Lorraine

Alger, impr. de Baconnier 1943 In-8 oblong, cartonnage éditeur illustré, (20) p., photographies en noir dans le texte. Bel exemplaire sur papier couché

Célèbre album, emblématique du martyre russe. L histoire de Tania (Zoya Kosmodemianskaya), Héros de l Union soviétique , capturée lors d un raid de partisans à l arrière des troupes allemandes à Pétrichévo, près de Moscou, torturé et pendue en décembre 1941 ; elle avait 18 ans. L album fut composé à partir de photographies trouvées sur un officier allemand qui assista à son exécution. Le corps fut exhumé et photographié par Serguei Strunnikov ((1907 - 1944).

L - Vous aurez pris Paris...

... vous ne l'aurez pas eu.

[Slnd] 21 x 25,5 cm, dactylographié sur papier pelure, (1) pp. Petits effrangements

Poème anonyme sur le coeur authentique de la ville qui échappe à l'occupant. Un pastiche populaire de la Chanson du Rhin, poème patriotique de Nikolaus Becker composé en 1840, alors que la France revendiquait la possession de la rive gauche du Rhin décrite comme « la frontière naturelle de la France » (Sie sollen nicht ihn haben, den freien, deutschen Rhein... ). Alfred de Mussetcomposa en réplique «Nous l'avons eu votre Rhin allemand»)

Lyon] La Liberté

Quotidien d information indépendant du Sud-Est. Première année, n°6, jeudi 14 septembre 1944

Lyon 1944 In-folio (30 x 44), (2) pp. Replié 2 fois. Effangements et petit accroc angulaire.

Lyon] La Liberté

Quotidien d information indépendant du Sud-Est. Première année, n°3, mardi 12 septembre 1944

Lyon 1944 In-folio (30 x 44), (2) pp. Replié 2 fois.

L École laïque

Autour de L École laïque. De juin 40 à la bataille de Paris

L École laïque, sd (1945) 1945 Plaquette in-12 (13,5 x 21), 16 pp. Illustration photo. Brunissure et effrangements. Quelques surlignures marginales au crayon.

Un historique sommaire de la résistance du corps enseignant.

Manuscrits - Maublanc, René

Écrits inédits, notes, carnet et papiers divers sous l occupation et dans la Résistance. 1943 1944.

1944 Ensemble: - 1/- Lette autographe du 5 mars 1943 signée « Vidal », 14,5 x 19, papier écolier, 2 pages. Vidal est le pseudonyme de Pierre Villon (1901 1980). Rédacteur à l Humanité en 1940, il remplace Politzer à la tête des comités d intellectuels du Front national et dirige l Université libre; il sera bientôt l un des trois «V» du COMAC et l un des principaux rédacteurs du programme social du CNR. Il demande ici à Maublanc de rentrer à Paris afin de participer activement au Comité directeur du Front national: « ... à la fois dans la rédaction de textes de circonstance, dans l élaboration du journal central du FN (dès que nous aurons une imprimerie) et enfin dans des délégations à faire auprès de personnalités de Paris et de province, susceptibles d être amenées à faire partie du Cté Directeur ou des Ctés départementaux ... » - 2/- Relevés manuscrits de surveillance du passage des trains, 3 ff., 14,5 x 27, au verso de papiers de fortune. Trois gardes effectuées par René Maublanc de mai à septembre 1943 sur la ligne Paris Rouen. - 3/- «La débâcle des fascismes», manuscrit de René Maublanc, le 10 août 1943, 5 ff., 14,5 x 27, au verso de papiers de fortune. Une vigoureuse définition du fascisme : «dictature d un hyper-capitalisme très concentré», dans son apparence, une doctrine anticapitaliste, et sa réalité profonde, les trusts au sommet de l État ... à l exemplede l Italie, de l Allemagne et de Vichy ... Au seuil de la débâcle, le Comité des forges, l État-major («qui avaient préparé et réalisé la défaite», Pucheu, Lemaigre-Dubreuil ... tous se déguisent en démocrates, lâchent les fantoches au pouvoir Darlan avant Badoglio et proposent front commun contre l URSS. En vain. - 4/- «Remarques» [réflexions sur le rôle de la bourgeoisie et du capitalisme dans la Collaboration]. Manuscrit de René Maublanc, sd (1943-1944), 31 ff., 15 x 14, au verso de papiers de fortune. En trois sections: Un préambule historique, justifiant l alliance «de l eau et du feu», les blocs prolétariens et fascistes contre le bloc bourgeois «hypothèse exclue par les seuls imbéciles»- car le vrai conflit ne s engagerait qu avec l union de toutes les démocratie (y compris l URSS) contre le fascisme; la trahison de ceux qui veulent le renversement des alliances, en aidant au besoin à la défaite. Une analyse de l opinion française sous l occupation, ponctuée d anecdotes, insistant sur «le poison» de l Action française. Un tableau plus approfondi du fascisme français et de la Révolution nationale, fracturé entre nationaux (Pétain, Maurras, Pucheu, le Comité des Forges, Darlan, les généraux ... ) et socialistes (Laval, Déat, Doriot ... ), les premiers livrant la Patrie, les seconds supprimant les libertés ouvrières. Cette farce, sans aucune assise populaire, a eu l avantage de ruiner pour longtemps tous les principes du conservatisme social et du capitalisme libéral. Quel chemin parcouru depuis la Chambre bleu horizon, conclut-il, quand les seuls mots de révolution et socialisme déchaînaient les passions. L obstacle idéologique est levé! - 5/- Récit des journées d insurrection à Paris du 16 au 26 août 1944, vécues par René Maublanc; 14 ff. manuscrits au verso de papier de fortune, 9 de format 16 x 25, 5 de format 13 x 17. Il quitte Chevreuse le 16 août pour rallier l insurrection et ses camarades (Dolmon, Lablénie, Wallon ... ). Il trouve une situation politique passablement confuse: négociations pour la ville ouverte, «tripatouillages» pour un gouvernement anti De Gaulle ... Toutes choses balayées dès le 18, dans un climat d allégresse générale. Il relate ses rendez-vous et pérégrinations: mitraillages à Saint-Michel, «cheveux des poules des Allemands coupées dans la joie générale», faubourg Saint-Honoré ... Le 20, il rejoint Wallon, éphémère ministre du quai de Grenelle, rapporte l installation des locaux et la trouble intrusion de l ancien secrétaire particulier de Bonnard, se disant agent double de longue date. Le 26 août, les combats reprennent, les chars alliés arrivent et les drapeaux fleurissent: «pas un drapeau soviétique», regrette-t-il.- 6/- Papiers divers: notes de lectures et mémos d informations. Près de 50 ff. manuscrits, de formats divers, sur papiers de fortune [1943 1944]: relevés d extraits de presse, principalement Je suis partout et La Gerbe, notes de lectures d ouvrages, copieuses pour Monzie (La Saison des juges), Déat (L Allemagne en guerre), Rebatet (Les Décombres), Maurras (Quatre nuits de Provence), Lorrain, Bordeaux, Daudet, Suarès, Hermant ... .- 7/- Cahier de 14 croquis dessinés par René Maublanc à Chevreuse, 1942 - 1954 : vues de Chevreuse et de Choisel, autoportrait, portrait de Yanic son épouse ... - 8/- Témoignage de M. René Maublanc sur la Résistance et la Libération, recueilli par Melle Gouineau en octobre 1951 : 4 ff. tapusctits : Successivement, ses deux activités convergentes:: L Université libre, le journal et l organisation du FN universitaire; l organisation syndicale; in fine son retour à Paris et la prise du Ministère.- 9/- Brassard FFI Université de France FN, de René Maublanc.

René Maublanc (1891 - 1960) fut l un des animateurs de la résistance universitaire, avec, notamment, Georges Politzer, Jacques Solomon, Jacques Decour ou Pierre Villon. Normalien, agrégé de philosophie, acquis au socialisme sous l enseignement ou l influence de Durkheim, Lucien Herr ou Lévy-Bruhl, admirateur de la Révolution d octobre, il s est voué à la diffusion de la pensée marxiste (il n adhérera au Parti communiste qu en 1943). Il anime le Cercle de la Russie neuve puis s engage avec Paul Langevin,Georges CogniotetJean Baby dans le combat antifasciste au sein de l Association des écrivains et artistes révolutionnaires (AEAR)puis du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes (CVIA) dont il sera membre du bureau exécutif huit mois. Dès octobre 1940, il participe aux premières réunions clandestines universitaires avec, notamment, Jean-Richard Bloch, Joliot-Curie et Henri Wallon. Il est associé à la fondation en novembre 1940 de l Université libre puis de La Pensée libre en mars 1941. Déchu de son poste à Henri IV en septembre 1942, refusant sa mutation, il quitte paris se réfugie chez un ancien élève à Chevreuse. Désormais sous le nom de Jean Lenoir, il s investit de plus en plus dans L Université libre dont il deviendra rédacteur en chef en octobre 1943. Membre du Comité national du Front national universitaire ou il représente l enseignement secondaire, il Suvre aussi à la reconstruction clandestine du syndicalisme enseignant. À la libération, il sera brièvement chef de cabinet d Henri Wallon à l Éducation avant de reprendre son poste à Henri IV et son activité militante.

Manuscrits - Résistance - Maublanc, René

Relevés d informations extraites d un centaine de rapports préfectoraux interceptés par la Résistance [1943-1944], classées par thèmes.

1944 Près de 400 feuillets libres (la plupart :14,5 x 27 cm), manuscrits au verso de papiers de fortune, parfaite lisibilité ; listes inventaires et mémos divers. Nous joignons la copie numérisée (sous clef USB) de 40 rapports préfectoraux pour 30 départements (961 pp., 1,6 GO, liste sur demande).

René Maublanc (1891 - 1960) fut l un des animateurs de la résistance universitaire. Normalien, agrégé de philosophie, acquis au socialisme sous l enseignement ou l influence de Durkheim, Lucien Herr ou Lévy-Bruhl, admirateur de la Révolution d octobre, il s est voué à la diffusion de la pensée marxiste (il n adhérera au Parti communiste qu en 1943). Il anime le Cercle de la Russie neuve puis s engage avec Paul Langevin,Georges CogniotetJean Baby dans le combat antifasciste au sein de l Association des écrivains et artistes révolutionnaires (AEAR)puis du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes (CVIA) dont il sera membre du bureau exécutif huit mois. Dès octobre 1940, il participe aux premières réunions clandestines universitaires avec, notamment, Jean-Richard Bloch, Joliot-Curie et Henri Wallon. Il est associé à la fondation en novembre 1940 de l Université libre puis de La Pensée libre en mars 1941. Déchu de son poste à Henri IV en septembre 1942, refusant sa mutation, il quitte Paris se réfugie chez un ancien élève à Chevreuse. Désormais sous le nom de Jean Lenoir, il s investit de plus en plus dans L Université libre dont il deviendra rédacteur en chef en octobre 1943. Membre du Comité national du Front national universitaire ou il représente l enseignement secondaire, il Suvre aussi à la reconstruction clandestine du syndicalisme enseignant. À la libération, il sera brièvement chef de cabinet d Henri Wallon à l Éducation avant de reprendre son poste à Henri IV et son activité militante.Ce doit être au printemps de 1944 que lui sont confiés une centaine de rapports préfectoraux soustraits à l administration par la Résistance. Ce qu il faut savoir du pays, son pouls, les préfets en dressent ici le tableau pour Vichy dont c est l une des principales sources d informations. Bimensuels pour la plupart, ils couvrent la période de juillet 1943 à février 1944, pour 46 départements de l ancienne Zone occupée. Formellement, ces rapports sont établis suivant les sections ministérielles. D abord l intérieur: opinion, police, groupements politiques, administrations municipales et départementales, puis les autres ministères : informations et propagande, agriculture et ravitaillement, finances, production, jeunesse et éducation, sport, famille, santé, transports ... pour finir sur les relations avec les autorités d occupation.Leur consistance est inégale. Outre la géographie, la qualité, le zèle ou le sens politique des préfets sont déterminant. En règle générale, la liberté de langage impressionne. La plupart ont à cSur de donner du sens, ce qu attend Vichy, d aller aux détails et d appuyer le propos d exemples, sinon d éphémérides. Maublanc apprécie parfois en marge : «hésitant ... honnête ... lécheur ... ».Le volume d informations est considérable et son dépouillement un travail de bénédictin. Un travail selon toute vraisemblance pour le Front national et dont nous ignorons le cheminement (en mars 1943, une synthèse basée sur 6 rapports préfectoraux avaient été adressée au CFLN). Ici nulle synthèse, une gigantesque base de données, une table alphabétique de la France occupée: 87 entrées - Abattage clandestin ... Arrestations ... Blé ... Bombardements ... Cheptel ... Déportations ... Exécutions (tribunaux allemands) ... Foins et paille ... Gouvernement ... Groupements politiques ... Impositions ... Incidents avec les Allemands ... Industrie ... Marché noir ... Oléagineux ... Parti communiste ... Paysans ... Police ... Pneus ... Propagande ... Radio (dissidente) ... Réquisitions ... Santé ... Salaires ... Terrorisme ... Transport ... Viande ... Une documentation sans équivalent pour la situation présente, l action et les règlements à venir : en tout près de 400 feuillets manuscrits sur papier de fortune (au verso d imprimés électoraux d avant-guerre) répertoriant les précieuses informations, cités exactement : les faits, les noms, les dates, les chiffres. L acuité des sujets détermine le nombre d extraits : plus d une soixantaine en 25 feuillet pour l Opinion, tant les préfets s investissent en la matière. Elle réagit aux développements extérieurs, entre lassitude, espoir et inquiétudes: l avancée russe, le piétinement allié en Italie, les événements d Alger, etc. La politique de Vichy suscite, selon les détours du préfet, inquiétude, franche hostilité ou fatalisme «légèrement sceptique». Elle s émeut surtout des actes de «terrorisme», invariablement associés au «banditisme» et de leur impunité. Après la vague de l automne 1943, suivant l afflux au maquis des réfractaires du STO, les préfets insistent à l envie sur un retournement de l opinion: les attentats, «d une flagrante inutilité» et autres cambriolages «patriotiques», sont «unanimement» réprouvés, «le terrorisme se dévore lui-même», en raison de ses excès, la population serait plus coopérative ... La section Terrorisme (avec un renvoi au Parti communiste) comporte près de 40 extraits, certains produisant la liste circonstanciée des faits; s y ajoutent les sections Arrestations par les Allemands, Police, Exécutions par les tribunaux allemand et Parti communiste. La collecte semble quasi exhaustive s agissant de l activité des Groupements politiques : plus d une centaine d extraits (23 feuillets, plus 30 pages d un format réduit et quelques index) répertoriant les activités des PPF, Milice, CAA, Francisme, Groupe collaboration, LVF ... Le RNP à son entrée spécifique (5 feuillets). Les préfets constatent très généralement l échec de ces mouvements dont l activisme incommode l opinion. Outre le Parti communiste, les organisations de résistance sont peu mentionnées : Front national & Gaullismerenvoient essentiellement aux distributions de tracts. Enfin René Maublanc recense à part les arrestations, condamnations et exécutions dans l enseignement, du collège à l université, élèves compris, le cas échéant en précisant les circonstances, soit plusieurs centaines de noms (63 demi-feuillets classés par département). Ce travail-ci déborde la seule source des rapports préfectoraux, les faits étant reportés jusqu à juillet 1944. Rappelons que Maublanc est rédacteur en chef de L Université libre qu il nourrit de longue date des informations recueillies auprès de ses collègues.Les données économiques et sociales sont aussi saisissantes, qui nous plongent dans les rouages de l asservissement du pays «soumis à un véritable Kolkose [sic]», comme il est dit sans ambages. Les préfets sont en première ligne pour le ravitaillement, l imposition et le travail obligatoire. La section Déportation en Allemagne est la plus fournie (25 feuillets). La pénurie de main d Suvre affecte gravement la production; coût de la vie, marché noir, réfugiés, inégalités fiscales ... l injustice redouble dans la détresse, le corps social est dangereusement fracturé: privilèges TODT, sursis étudiants, salariés contre producteurs, familles d ouvriers contre familles de prisonniers, citadins contre paysans ... Courtisés par le régime, ces derniers sont vivement stigmatisés pour leur égoïsme et leur cupidité: «Le devoir de s opposerest très opportuniste s agissant des impositions et du marché noir», est-il relevé. Les pressions et manSuvres allemandes sont abondamment consignées : pour toutes sortes d impositions et de réquisitions, notamment des femmes et des plus de 50 ans, malgré les garanties, brandissant la convention de La Haye (1899) devant les préfets démunis. Dans le Finistère, des colonnes mobiles opèrent directement des saisies chez les mauvais livreurs . Les préfets alertent aussi invariablement sur le dénuement des administrations, notamment des maires et des forces de polices.Outre les sections principales, les plus fournies, Maublanc multiplie très utilement les entrées spécifiques, non moins instructives, parfois à l appui d un ou de rares extraits consistants : pneus, bicyclettes, réquisitions de chevaux (impactant gravement les rendements agricoles) ... On ne trouve que 2 extraits à la section Juifs: s agissant de l enlèvement du mobilier des juifs résidants à Versailles «Cette fois encore, la brutalité de ce procédé a choqué la population qui s est d autant plus émue que des jeunes des Centres de Jeunesse ont été contraints de participer aux travaux de déménagement.» Enfin signalons cette unique entrée nominative: le maire de Courbevois pris dans une affaire de fraude aux tickets d alimentation.Nous joignons la copie numérisée (sous clef USB) de 40 rapports préfectoraux pour 30 départements (961 pp., 1,6 GO, liste sur demande).

[Mauriac, François] Forez

Le Cahier noir

[Imp. Aulard] Édition de Minuit, 15 août 1943 1943 In-16 (16,5 x 12) brochet, couverture rempliée, 48 pp.- 5 ff. Couverture un peu ternie, petits effrangements en pied.

Édition originale. "En obtenant ce beau texte de François Mauriac, les éditions de Minuit atteignent le but qu elles s étaient fixées : publier des écrivains français de réputation mondiale afin d affirmer haut et fort la résistance nationale face à l emprise nazie. La typographie choisie pour ce livre en est particulièrement soignée." Vignes, Intelligence en guerre, n° 25.

[Mauriac, François] Forez

Le Cahier noir

[Imp. Aulard] Édition de Minuit, 15 août 1943 1943 In-16 (16,5 x 12), couverture rempliée, 48 pp.- 5 ff. Bel exemplaire non coupé.

Édition originale. "En obtenant ce beau texte de François Mauriac, les éditions de Minuit atteignent le but qu elles s étaient fixées : publier des écrivains français de réputation mondiale afin d affirmer haut et fort la résistance nationale face à l emprise nazie. La typographie choisie pour ce livre en est particulièrement soignée." (Vignes, 25).

Monzie, Anatole de

Lettre du 5 novembre 1943 d Anatole de Monzie adressée au maréchal Pétain

1943 2 feuillets, tapuscrit sur pelure (21 x 27), agrafe, 2 pp. Titre et correction manuscrite.

Double, en diffusion restreinte (ou choisie) de cette sommation respectueuse, mais ferme, pour la convocation et la remise des pleins pouvoirs à l Assemblée nationale. Fameux revirement d Anatole de Monzie (1876 - 1947), après quelques contorsions dans La Saison des juges. Munichois en 38, favorable à l armistice et aux pleins pouvoirs, Il soutenait le régime, mais n exerçait aucune fonctions.

[Motchane, Léon] Thimerais

La Pensée patiente

Minuit, 3/09/1943 1943 In-16 broché, couverture rempliée, non coupé, 59 pp. Petits effrangements en pied de couverture. Edition originale clandestine. Le sixième titre de la Résistance aux Editions de Minuit. [Vignes, 6].

Le retour de la France dans le concert des nations à la faveur d une nouvelle organisation sociale : Les vainqueurs prisonniers des principes de droit dont il se sont fait les défenseurs, les autres nivelés dans leur faiblesse, il va s ouvrir une fenêtre propice aux règlements pacifiques ou l influence de chacun sera proportionnel à son prestige social et moral. L histoire montre le prestige et l efficacité en terme de politique étrangère, d une nouvelle formule , solution ou organisation sociale et politique. C est d ailleurs la recherche de cette nouvelle formule qui a mis le monde à feu et à sang. Aussi, après guerre, le premier pays qui résoudra cette question d une organisation sociale stable jouira d un prestige sans pareil. En l état, le prestige social de la France ne lui donnera pas le lustre suffisant pour compenser son affaiblissement moral et matériel, et regagner influence sur la scène internationale. Sa seule carte est de trouver et appliquer la nouvelle formule-modèle . Or ce travail de pensée sociale a été entrepris dès avant guerre et s est poursuivi dans les organisations de résistance. C est sa meilleure et son unique chance. Une telle solution, nous ignorons ce qu elle sera précise l auteur. Il livrera sa contribution dans Éléments de doctrine . Il en appel ici aux coeurs généreux, aux volontés tenaces, aux organisateurs, aux chefs, aux apôtres, & à la pensée patiente .

M - « Vous n'aurez connu qu'une rose trémière... »

Ersatz de Paris

Slnd. 21 x 26,5 cm, dactylographié, copie carbone sur papier pelure.

Poème anonyme de 1941, que l on trouve aussi ronéotypé. Reproduit dans le numéro spécial de la revue Europe : La Poésie et la résistance(nos 543-544, p. 210-211). Le Musée du Général Leclerc et de la Libération de Paris possède un exemplaire signé «Un prisonnier».

N- « Fais-en quelques copies pour tes amis sincères »

Stances à Hitler

Slnd. 21 x 26,5 cm, dactylographié sur papier pelure, (2) p. Pliure

Séduisant poème anonyme en forme de ballade épique, en rimes croisées, les premiers vers en alexandrins, les derniers en octosyllabes. Il dénonce en particulier les « flots d 'harmonie » de la propagande allemande couvrant le pillage de ses « sauterelles verte » et fait état des premiers élans brisés en allusion, semble-t-il, à l'échec de la bataille d Angleterre et les premiers bombardements anglais sur l'Allemagne ( depuis 4 mois ; soit à partir d août 1940). En appendice : « au lecteur : Nul journal ne pouvant, pour des raisons bien claires, Passer des vers comme ceux-ci, Fais-en quelques copies pour tes amis sincères, D avance, je te dis merci. »

Parti communiste

Des Français en qui la France peut avoir confiance

Imp. du Parti communiste français, février 1944 1944 In-12 agrafé, 24 pp.

Portraits de 28 dirigeants. Première édition clandestine.

PARTI COMMUNISTE - Cogniot, Georges - Éducation

Esquisse d une politique française de l enseignement, présentée au nom du Parti Communiste aux groupements de la Résistance

30 septembre 1943 1943 Tapuscrit ronéoté, agrafé, (21 x 27 cm), 45 pp.

Texte rédigé par Georges Cogniot (1901 - 1978), au nom du parti communiste et approuvé par Henri Wallon. Rapporteur du budget de l Éducation nationale depuis 1936, Cogniot avait particulièrement étudié l organisation de l enseignement et le recrutement social des élèves après la scolarité obligatoire. De part son activité à l Internationale des travailleurs de l enseignement, il connaissait bien les systèmes d instruction étrangers. Reprenant l idée de École unique (lancée en 1918 par les Compagnons de l Université nouvelle), il prône l enseignement secondaire pour tous, diversifié et d un haut niveau, la sélection par le mérite. Pour le primaire, il propose une pédagogie nouvelle d ouverture sur la vie (comme Freinet). Il sera l un des principaux rédacteurs du rapport Langevin-Wallon organisant après guerre l enseignement laïque.

Parti communiste - résistance

Lettre aux intellectuels communistes sur la sécurité : consignes de sécurité

La direction des intellectuels communistes, sd (1944) 1944 4 feuillets tapuscrit ronéoté (21 x 27), agrafé, (8) pp.

Les règles de sécurités pour l action clandestine des intellectuels : filatures, rendez-vous, cloisonnement, la surveillance, rafles, en cas de chute & Une petite plaquette, sur ce registre - Comment se défendre ? - sera imprimé en avril 1944, non uniquement pour les intellectuels.

PIK - Lyon

La Libération de Lyon

LYON, Les Éditions Braun & Cie [Héliogravure Imprimerie Commerciale] - s.d. (1944) 1944 Fascicule agrafé (32 x 24), couverture illustrée, (24) pp. 48 photographie en noir légendées. Papier bruni, effrangements.

Reportage sur la libération de Lyon, 3 au 29 septembre 1944 : avant-gardes FFI et FFP, parachutistes Français, résistants, « gars du Vercors », alliés ouvrant le feu sur des miliciens et PPF tirant depuis la place des Terreaux et Bellecour sur la foule, arrestations des miliciens, fusiliers marins place Bellecour, etc. Ce reportage est le seul connu retraçant et illustrant la libération de Lyon à ces dates. Pik est correspondant des services des nouvelles de la Première Armée dans lequel ses images sont publiées, ainsi que dans de nombreux journaux et plaquettes traitant de la libération. On perd la trace de ce photographe autour de 1946.

Planalto

Intercambio culturel latino "Interlat". Numéro especial. Junho 1945. Lettres françaises

Sâo Paulo 1945 In-8 broché, 124 pp. Couverture un peu fanée.

Florilège des Lettres française argentines de Roger Caillois, destinataire de cet exemplaire. Un hommage inédit d André Gide à Paul Valéry.

presse clandestine - France de Demain

France de Demain, n°1 [sous couverture camouflée du numéro de mai de la Revue de l enseignement supérieur du Ministère de l éducation nationale]

slnd [Mai 1944] 1944 Plaquette agrafée, (15,5 x 21,5), 63 pp.

Rare exemplaire camouflé de l unique numéro de la revue de Pierre Favreau, professeur d histoire à Louis Le Grand et Louis-Jean Finot, aussi rédacteurs du journal Résistance. Des corrections typographiques marginales au crayon pour l article consacré à l Université de France en guerre, certainement par René Maublanc, rédacteur de l Université libre et des archives duquel provient cet exemplaire.

Presse clandestine - Libération - Paris

Édition spéciale. Région parisienne. Général De Gaulle : Français, debout et tous au combat .

[Libération Nord, édition spéciale, juillet 1944] 1944 Imprimé (27 x 42), recto, sur deux colonnes. Croix de Lorraine en rouge au centre. Pliure. Petits effrangements.

Extrait du discours prononcé le 24 juillet 1944 par le général de Gaulle, alors chef du Gouvernement provisoire, devant l Assemblée consultative d Alger. il vient d obtenir de Roosevelt l abandon de l AMGOT et la reconnaissance du CFLN pour l administration de la France.

presse clandestine - L École laïque

N°26, avril 1944

1944 Feuillets double (16 x 24), 4 pp. 2 colonnes. Pliure

Organe du Front national de l enseignement primaire.

presse clandestine - L ÉTUDIANT PATRIOTE

Organe parisien du Front national. Mai 1944

1944 Feuillets double (16 x 24), 4 pp. 2 colonnes. Pliure

Prisonniers politiques - Résistance

Bulletin d information du Comité national de défense des Prisonniers politiques et La Solidarité de la Résistance. N°4. 30 juin 1944

[30 juin 1944] 1944 8 feuillets ronéotés (21 x 27), 14 pp. Pliure.

Le Comité regroupait avec la Solidarité de la Résistance un faisceau d organisations communistes ou non communistes. Outre la diffusion d information le Comité agissait sur les conditions de détention et de jugement des résistants, notamment par l envoi de courriers aux responsables concernés. Sommaire : Dernières lettre de patriotes fusillés ; Une élite se forme dans les camps et les prisons ; Une patriote fait face aux tribunal vichyssois ; Des mamans patriotes sont séparées de leurs nourrissons ; Un milicien opère ; Quelques faits de la répression ; A travers les prisons ; La vraie résistance est invisible.

Rafle de Clermond-Ferrand

Récit de la rafle à l université de Clermont-Ferrand le 25 novembre 1943, avec la liste « verbale » des noms des individus recherchés.

[21 décembre 1943] 1943 3 feuillets manuscrits, 21 x 27, crayon et rehauts à l encre & 15,5 x 31, (5) pp. Pliures et effrangements, grande fragilité.

Le récit des événements, établi le 21 décembre 1943 d après le texte, par un témoin anonyme, selon toute vraisemblance Gabriel Maugrain, le doyen de la Faculté des Lettres de Strasbourg, alors repliée à Clermont Ferrand. La liste verbale jointe semble de la même main. Le matin du 25 novembre 1943, la Gestapo, avec près de 200 fusiliers de la Luftwaffe, encercle le bâtiment Carnot de l Université de Clermont-Ferrand en plein cours. L objectif est d arrêter dix-sept professeurs et étudiants identifiés comme résistants, les doyens des facultés, mais également tous les étudiants Juifs et étrangers ; aussi de débusquer des armes. Georges Mathieu, un étudiant en lettres transfuge de la Résistance, aide la Gestapo pour le filtrage. C est la plus grande rafle jamais connue dans une université française, elle conduira à l arrestation et à la déportation d une centaine d étudiants catégorisés juifs ou étrangers et de résistants. D une écriture précipitée et difficilement lisible, la chronologie est précise : l irruption dans les bâtiments, son évacuation, l assassinat du Pr. Collomp, les triages successifs, à l Université puis à la caserne du 92e régiment d infanterie de Clermont-Ferrand, qui sert de prison au Sipo-SD, le sort de certains et le bilan chiffré à la date du 20 décembre. On joint une copie du témoignage du doyen Gabriel Maugrain, en 1947 pour un Mémorial de la Faculté des lettres de l Université de Strasbourg qui recoupe assez largement ce témoignage inédit et poignant provenant des archives de René Maublanc ((1891 - 1960), membre du comité du Front national universitaire et rédacteur en chef de l Université libre. Il recueillait les informations du corps enseignant pour les diffuser dans sa feuille clandestine.

[Rivain, Jean - Argis, p. - Chomel, Raymond] Unité française - Centre français de synthèse

Mission auprès du général de Gaulle

31 août - 20 septembre 1944 7 feuillets ronéotés (21 x 27), (12) pp. ; un demi-feuillet sur pelure (21 x 15,7), (1) pp.

Ensemble : Trois notes du Centre français de synthèse remise au colonel Chomel chargé d une mission de rapprochement auprès du général de Gaulle ; une note d information aux délégués de l Unité française sur ladite mission accompagné de documents sur l enlèvement du maréchal Pétain à Vichy le 20 août : éphéméride du 17 au 20 août et derniers messages.Jean Rivain (1883 - 1957), créateur du Centre français de synthèse et du cercle de l Unité française, accrédite le colonel Chomel (1897 - 1989) d un mission de rapprochement - en définitive une offre de service - auprès du général de Gaulle. Chomel fut son chef d EM en 1940 (4° DC) puis attaché à son cabinet de sous-secrétaire d État à la Guerre. Sa mission passe par le général Juin, à Paris depuis 25 août auprès de Gaulle. Il est a noter qu au même moment l amiral Auphan tente également auprès du général Juin sa mission pour une transition légitime (et diffuse aussi bien à grande échelle les derniers messages de Pétain). Jean Rivain est une figure du courant traditionaliste et non-conformiste , des années trente. Ancien disciple de Maurras, l homme est en quête de salut public , de synthèse et d unité. Il lance, avant guerre, sans grands succès, revues et mouvements nébuleux : "Pouvoir" (1935), "Nouvelle France", "l Université Jeune France" (1936)& . Sous Vichy, il crée le "Centre français de synthèse", déconnecté des réalités de la politique de Vichy. Il tente ici de relancer ici le groupe interparlementaire de l Unité française, qui comptait quelques figures avant guerre, notamment Henri Queuille, André Philip et Mendès-France. Les notes communiqués pour la mission sont à la fois un manifeste et les états de service de Rivain, ses lettres de créance en quelque sorte. Il plaide la paix sociale et l opportunité politique en vue des élections prochaine : le gouvernement doit retrouver derrière lui les hommes de bonne foi et de bonne volonté qui ont obéi au Maréchal pendant l occupation. Véritable Institut Gallup des élites françaises, le mieux placé pour sonder les fluctuations de l opinion. Il rappel aussi la constance et la fermeté de ses prises de positions.

Russie aujourd hui

Avril 1944.

1944 Feuillets imprimé (21 x 27), 2 pp. Pliure. Brunissure, effrangement.

Organe de l association française des amis de l Union soviétique.

Résistance - Cahiers de Défense de la France

Cahiers de Défense de la France [Par Philippe Viannay, Jean-Daniel Jurgensen et Robert Salmon]

Slnd, Par des Patriotes français, la quatrième année d occupation et de terreur nazie [1944] 1944 In-8 (14x22,5) en feuilles, 64- XLVI- [1] pp. Edition originale

Cinq études reflétant les idées politiques du mouvement, rallié à la France libre à partir de 1943, désormais plus avancé politiquement et socialement : [Viannay (Philippe), Salmon (Robert), Jurgensen (J.D.)] Le sens de la Résistance. [février 1944] ; [Viannay (Ph.)] Le Combat pour une cité libre. [janvier 1944] ; [Salmon (R.)] Vers la Révolution. [mars 1944] ;[Jurgensen (J.D.)] La politique extérieure de la France. [sept. 1943] ; [Salmon (R.)] La politique économique de demain. [déc. 1943] ; [Salmon (R.), Jurgensen (J.D.)] Projet de Constitution [janvier 1944] : Salmon et Jurgensen rédigent durant l hiver 43-44 ce projet de type présidentielle (inspirée de celle des États-Unis), d un socialisme ambitieux, sans être utopique, ferme sans être agressif.

Résistance - Libération - CNR - COMAC - FFI

Ordre du jour du 22 mai 1944. Le COMAC, organe de Commandement suprême des FFI en France

22 mai 1944 1944 Tapuscrit ronéoté, (21 x 27), (2) pp. Pliure

Le 13 mai 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) décide que le COMIDAC relève de son autorité et prend le nom de COMAC. Il est composé des "3V" : Pierre Villon, représentant du CNR et du Front National, Valrimont Maurice Kriegel (zone sud) et Vaillant (Jean de Vogüé), zone nord. Le représentant des FFI est alors Alfred Malleret, et le représentant du CFLN, Jacques Chaban-Delmas, délégué militaire national. Ce dernier, le 22 mai, lit les instruction ( P/3 349) de Koenig sur l action de la Résistance au moment du débarquement. Le COMAC est unanime à penser que les FFI doivent, certes, exécuter les plans prescrits par les Alliés, mais aussi engager des opérations conçues par elle-même afin de libérer tout ce qui sera possible du territoire national, et sans attendre le Jour J. Pour son baptême, il adresse ainsi à tous les FFI cette déclaration flamboyante à lire devant chaque formation militaire.

Szymonzyk, Stanislas - Aron, Raymond]

L Année cruciale : juin 1940 - juin 1941, par le critique militaire de la revue La France libre .

Londres, Hamish Hamilton 1944 In-12 broché, 100 p. Cartes dans le texte.

Rassemblement des articles réguliers sur la stratégie militaire, produits conjointement par René Avord : Raymond Aron et Stanislas Szymonzyk

Thomas, Edith

La Libération de Paris

Mellottée 1945 In-12 broché, 114 pp. 16 photos en 8 planches et 8 plans dans le texte. Couverture piquée, mors fendillés.

Envoi d Edith Thomas à l archiviste Hélène Frémont (1907 - 1989). Archiviste, écrivain, journaliste et historienne, Édith Thomas (1909-1970) entre dans la Résistance et adhère au Parti communiste en 1942. Elle contribue à la parution des Lettres françaises clandestines et fonde avec Jean Paulhan et Claude Morgan le Comité national des écrivains.

Tillon, Germaine] Le Genre Humain N° 59 -

Chanter, rire et résister à Ravensbrück - Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers

Seuil 2018 In-8 broché, 272 pp.

Toulouse] Quarante-Quatre

Organe des Comités départementaux de libération de la région de Toulouse. Édition du Lot-et-Garonne. N°50, lundi 16 octobre 1944

Sl. 1944 In-folio (28 x 45), (2) pp. Replié 2 fois.

Dirceteur-rédacteur : Marcel Abraham.

Tract

Bazaine-Pétain (Air de la Carmagnole)

[ca 1943-1944] 1944 Imprimé (13,5 x 22), recto, encadrements bleu et rouge.

Le sobriquet apparaît sur des tracts dès octobre 1940. Celui-ci semble dater de la Libération.

Tract

Les déportations devant le droit

Comités de Front National du Palais de justice de Paris 1943 Feuillet double (15 x 21), (4) pp.

Argumentaire contre le Service du travail obligatoire (STO) destiné surtout au monde judiciaire et aux administrations.

Tract

Pas un homme ! Pas un gramme de métal ! Pas un centime aux traîtres de Vichy et aux boches

Le Front national de lutte pour l indépendance de la France [ca 1943] 1943 Imprimé (13,5 x 21), recto.

« Après l impôt humain, l impôt financier, voici l impôt métal ». Les nazies réquisitionnait pour l effort de guerre une grande quantité de métaux non ferreux, tels que de l étain, du plomb ou du cuivre. En avril 1944, le gouvernement provisoire de la République française invitait les Français à faire « la grève de l impôt métal./ »

Tract

Pour libérer la patrie adhérez aux Milices patriotiques

[1943 - 1944] 1943 Pochoir (17 x 12,5) bleu, recto.

En septembre 1943, la direction du Parti communiste français réclame l instauration de « Milices patriotiques » à implanter dans les entreprises, les villages, les quartiers des villes, groupes armés quadrillant le territoire lors du futur débarquement allié afin de paralyser l ennemi et de protéger les populations contre ses exactions. Ces milices patriotiques sont consacrées par le Conseil national de la Résistance (CNR), le 15 mars 1944.

Tract - Affichette - Résistance - Van Moppès, Maurice

[Marianne, enchaînée, regarde avec espoir les drapeaux des Alliés, seuls capables de lui apporter la Libération] Signé VM

[Londres] 1942 Affichette imprimée, (18,5 x 22,5) gommée, illustrée en couleurs.

Belle composition de Maurice Van Moppès (1904 - 1957) qui intervenait également dans l émission Les Français parlent aux Français sur des sujets d actualité.

Tract - Alliés

Français ! Ce que vous devez savoir&

Slnd [Londres, ca octobre 1942] 1942 Brochure agrafée (10,5 x 13), 15 pp.

Des raisons d espérer et de lutter, les Alliés tiennent : la résistance russe, le renforcement anglais, l entrée en guerre des États-Unis ; les raisons de ne pas collaborer.

Tract - Avis - Libération - Paris

Aucun ordre de réquisition n est valable s il n émane pas du Comité de Libération du XV° ou des F.F.I. avec cachet officiel correspondant&

Comité de Libération du XV° [1944] 1944 Imprimé (24 x 29), recto. Pliure.

Tract - Cachin, Marcel

Réponses à deux campagnes contre l URSS

Février 1944 1944 Feuillet imprimé (21 x 31,5), (2) pp. 2 colonnes. Pliure.

Les rapports Polono-Soviétiques en 1944 ; Le Pacte germano-soviétique.

Tract CMN - STO - Maquis

Réfractaires, jeunes gens de la classe 1944

CMN (ca juin 1944) 1944 Imprimé, (15,5 x 21), recto. Pliure. Effrangements.

Contre la Milice, appel à constituer des groupes d action de réfractaires et de comité de soutien.

Tract - Dénonciation

Française ! Tu souffres de la faim& Cependant quelques Françaises te font monter la honte au front& Ce sont&

Parti Communiste Français [mars 1944] 1944 Dactylographie (15 x 21) sur papier pelure, recto.

Tract de dénonciation de femmes qui se prostituent à l occupant : 13 noms, dont 4 épouses de prisonniers.

Tract - Espoir N° V

A lire 20 fois, à répéter 100 fois& Attention au moral& Ouvriers attention ! Laval a promis à Hitler un premier contingent& avertissez les traîtres que la guillotine et d autres supplices les attendent& Préparez-vous à la lever en masse.

[Saint-Etienne, juillet 1942] Imprimé (12,5 x 22), recto-verso. Déchirure avec atteinte au texte sur 5 lignes. Restauration adhésives au verso. En l état.

Tract à part du journal clandestin de Jean Nocher (1908 - 1967), premier responsable des Mouvements unis de la résistance dans la Loire, fondé en novembre 1941. Réagissant au discours de Laval le 22 juin 1942, ou il déclare souhaiter la victoire des Allemands et institue la relève. Messages codés in fine.

TRACT - Front national

La dernière carte d Hitler : l anticommunisme

[Front national, mars 1944] 1944 2 ff. imprimés (21 x 27,5), (2) pp. 3 colonnes. Marque d humidité en pied au second ff. Pliure.

Manifeste d inspiration unitaire rédigé par des personnalités non-communistes et approuvé par tous les membres non-communistes du Comité directeur du Front national. Principalement Jacques Debû-Bridel, le RP Philippe, Mgr Chevrot. En avril une circulaire du Front national dénoncera toute exclusive contre les hommes de droite.

Tract FTPF - CMN - FFI

Ordre du jour n°1 du CMN [Comité militaire nationale] des Francs-Tireurs et Partisans Français.

CMN (ca juin 1944) 1944 Imprimé, (15,5 x 21), recto. Piure.

Le combat décisif pour la libération nationale est commencé& Suivant l appel, au nom du GPRF, du général de Gaulle aux FFI, les FTPF ont le devoir de rester à l avant-garde&

Tract -Libération

Appel aux travailleurs de France

Les Fédérations des : Métaux, Cheminot, & [juin 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 16), recto-verso.

Le débarquement allié en Normandie ouvre l ère de l assaut général& & Préparez la grève générale qui paralysera les boches& Cheminots& faites dérailler les trains& Partout, sautez à la gorge de l envahisseur&

Tract - Libération

Le Parti socialiste, membre du Conseil national de la Résistance diffuse les dernières instructions du Conseil national au Peuple français

[août 1944] 1944 Imprimé (20,5 x 28), recto-verso, deux colonnes. Pliure

Appel solennel du CNL : Le moment est venu de l insurrection nationale& Encadré au verso : Le Populaire, organe central du Parti socialiste& reparaît librement.

Tract - Libération

Patriotes, en avant !& Le moment est venu de libérer notre pays !

Le Comité directeur du Front national de lutte pour la libération de la France [1943] 1943 Ronéotypé (13,5 x 23), recto. petits effrangements.

Levez-vous en masse, Comme les Français de Corse en septembre 1943, à l appel du Front national& Le Front national était en première ligne dans l insurrection en Corse.

Tract - Libération - Paris

Appel au peuple de Paris & Sur Paris l ennemi est venu venger sa défaite

1944 Ronéotypé (21 x 27), recto. Brunissure. Accroc marginal.

Tract anonyme. À partir du 26 août, l opposition de la Wehrmacht à l extérieur de Paris, jusque lors passive, se durcit par des attaques porte de la Chapelle et dans la ceinture nord et est de Paris, notamment au Bourget.

Tract - Libération - Paris

A tous les jeunes Français& venez tous en masse aux Forces unis de la Jeunesse patriotique.

Front patriotique de la Jeunesse (VI°) [ca septembre 1944] 1944 Imprimé (21 x 27) noir, recto. Papier vert.

Tract - Libération - Paris

En avant Paris ! Pour la libération de la France& Formez vos milices et agissez&

Les Régions parisiennes du Parti communiste français [10 - 15 août 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 27), recto-versp. Passé. Une déchirure marginale sans manque.

Peut-être concomitant l appel à l insurrection FTP du 10 août En avant pour la bataille de Paris et de même consistance, détaillant les modes d action militaires à opérer & N attendez pas la convocation de Dupont et de Durand , vous vous connaissez à l atelier& lecteur de ce document, trouve un groupe de 6 ou 7 lecteurs et organise ton groupe de miliciens& Sortez les armes que vous avez cachées et servez-vous en de suite pour en récupérer sur les boches, les miliciens&

Tract - Libération - Paris

La gloire n est pas pour vous.

Septembre 1944, Capitaine B& x des F.F.I. Paris Ronéotypé (21 x 27) recto-versp. Vignette imprimée en tête des FFI Corps francs Belleville Villette.

Prose patriotique sur la gloire militaire authentique. Monstres jaloux de tout ce qui, autour de vous, vibre humainement ou divinement, vous pouvez, bien agglomérés comme les pièces d une machine infernale, détruire tout ce dont l existence exaspère le vide de votre âme ; vous ne pourrez jamais faire que celà , vous ne serez jamais des soldats .

Tract - Libération - Paris

À tous les citoyens du 14° arrondissement. Le jour de gloire est arrivé

Le Comité de libération du 14° arrondissement de Paris [ca juillet 1944] 1944 Imprimé (22 x 27), recto. Pliure.

Les Comités locaux de libération se mettent place à partir de juin, suivant les directives du CPL, creant une forte relation d autorite avec la population qui doit etre prete a obeir aux ordres a tout moment. Celui-ci annonce clairement sa filiation avec la municipalité : Il est indispensable, au fut et a mesure ou cela deviendra possible, de chasser partout les autorites vichyssoises et de les remplacer par des delegues du Comite de la Liberation Nationale, seuls qualifies pour assurer la liaison entre la population civile et les armees alliees .

Tract - Libération - Savoie

14 juillet 1944& . Savoyards, en avant.

Le CDL [Comité départemental de Libération] de Savoie [Juillet 1944] 1944 Imprimé noir (22 x 28,5), recto., sur deux colonnes. Pliures, légers froissements.

Tract de mobilisation en faveur des FFI qui viennent d être consacrée comme armée régulière placée sous le commandement du général Koenig. En avant pour le combat !

Tract - Papillon

Un faux [Marcel Cachin]

Parti communiste français (SFIO) 1942 8,5 x 11, imprimé, (2) pp. Pliure.

Arrêté en septembre 1941, Marcel Cachin est libéré mystérieusement le mois suivant, probablement au prix d un malencontreux témoignage de bonne foi remis à la Gestapo. En juin 1942 des passages tronqués de ce document de 19 pages sont rendu public sous la forme d une affiche du Parti ouvrier et paysan français collée en de multiples endroits. Notamment sur la question des attentats : « On m a demandé si j approuvais les attentats contre la vie des soldats de l armée allemande. Je réponds que les attentats individuels se retournent contre les buts que prétendent atteindre leurs auteurs. Je ne les ai jamais préconisés ni suscités. J en ai toujours détourné mes camarades.» La parti tentera de donner le change à défaut de le désavouer, mais son nom fut rayé de la liste des chefs bien-aimés .

Tract - Papillon - Paris

Dans nos comités populaires d usines, dans nos syndicats, camarades métallurgistes groupons-nous.

[Octobre 1940] 1940 Ronéotypé (10,5 x 13,5), recto-verso. Infimes accrocs.

D inspiration CGT ex-unitaire. Octobre 1940 : un arrêté préfectoral fixe, pour la métallurgie parisienne la semaine de travail à 30 heures. Exigez avec son application le rajustement des salaires& Les métallos ont lutté contre la guerre impérialiste, en combattant en France leurs propres ennemis. Ils n entendent participer en aucune façon à entretenir la guerre qu ils ont combattu&

Tract - Papillon - Résistance

L Armée rouge victorieuse c est la libération de la France de ses oppresseurs& Tout pour la victoire de l Armée rouge

[ca 1941] Fédération des Jeunesses communistes de France 1941 Imprimé (10,5 x 13,5), recto-verso.

Entre autres consignes, l exigence du rappel des troupes de Syrie, permet de situer ce tract en juin-juillet 1941, soit au déclenchement de l offensive allemande en Russie.

Tract - Papillon - Résistance

Le 11 novembre, à midi, tous les Français& se rendront aux monuments aux morts

Les Mouvements unis de résistance [1943] 1943 Imprimé (11,5 x 14), recto. Infime accroc.

Tract - Papillon - Résistance

Pour un 14 juillet de combat ! & À 18h30, vous sortirez dans la rue&

Le Comité de Front national de lutte pour la Libération ; Les Mouvements de résistance unis (Combat, Franc-Tireur, Libération) ; le Parti communiste français [1943] 1943 Imprimé (13,5 x 21), recto. Infime accroc.

Important tract unitaire. C est la première fois que l on voit apparaître ces signatures de zone sud et zone nord au bas d un même tract. Combat, Franc-Tireur et Libération qui ont fusionné en janvier 1943 dans les Mouvements de Résistance Unis s associent, à l appel du 14 Juillet, au Mouvement Ouvrier Français, regroupement clandestin des syndicalistes résistants, et aux partis communiste et socialiste. On trouve plus couramment la version plus réduite (10x14) avec la signature en sus du Parti socialiste et du Mouvement ouvrier français. Cette versionest sans doute une variante du Front nationale, premier signataire, relancé fin 1942 sur une ligne plus fédéraliste.

Tract Papillon - STO - PTP

Travailleurs parisiens, refusez de partir en Allemagne& Comment faire pour rejoindre les formations&

Les détachements de FTP 1943 13,5 x 10,5 , imprimé, deux colonnes, (2) pp. Impression passée au verso. Pliure. Brunissures.

Petit vade-mecum pour les réfractaires invités à rejoindre les maquis et les FTP : Une fois groupé, agissez ; nous saurons vous trouver. En forme de questions réponses : la raque, les rafles, les fouilles, le ravitaillement& Un appel à manifestation place de la République le 21 septembre (fondation de la 1ère République).

Tract - Papillon - Valmy

Il y aura 150 ans le 20 septembre que les Français remportèrent la victoire de Valmy& Manifestez le dimanche 20 septembre 1942

[Septembre 1942] Front national de lutte pour l indépendance de la France Imprimé (12,5 x 16), recto-verso. Pliure.

Pour les communiste, la bataille de Valmy, la veille de la déclaration de la République en 1792 est une date clé, réactivée contre l occupant pour le 150e anniversaire. Les appels débutent dans le courant du mois d août. La surveillance se resserre, les délations s accentuent. Le jour anniversaire, la population est confinée, Paris quadrillé. La manifestation est un échec et 116 otages sont exécutés. In fine : horaires Radio-France.

Tract - Paris

Comité populaire Renault. Union de tous

Billancourt, 23 Novembre 1940 1940 Feuillet. noir, recto-verso, 2 colonnes. Pliure.

Rare feuille clandestine CGT ex-unitaire. Elle fait état des victoire syndicales obtenues, notamment par le comité de la Société nationale des constructions aéronautiques du Centre (SNCAC), des démarches présentes, puis concentre ses tirs sur Vichy, la Collaboration, le mot à la mode , et les trusts à qui l on donne les pleins pouvoirs.

Tract - Paris - Parti communiste

A la population de la Région parisienne& Nous appelons le peuple de Paris et de sa grande banlieue à l insurrection libératrice.

Sn, sd [Régions parisiennes du Parti communiste français, 18 août 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 27), recto-verso. Pliure.

Célèbre appel à l insurrection des élus communistes de la Région parisienne, suivant immédiatement celui de Rol-Tanguy, pour les FFI, malgré les avertissements de Koenig et l absence des troupes alliées. C est le seul parti politique à se manifester ainsi hors du CNR, imposant sa griffe sur la Résistance et l après libération. La liste des élus figure au verso.

Tract - parti Communiste

La Promotion. Pour la libération de la France.

sd (mars 1944) 1944 Imprimé noir (24,5 x 30), recto-verso, sur 2 colonnes. Pliures.

Présentation du Partie, son histoire, son action dans la Résistance, ses objectifs. Appel à adhésion dans la promotion Pour la libération de la France . Le texte fut produit dans les Cahiers du communisme du 1er trim. 1944.

Tract - Resistance

A tous les Français [Manifeste des «quatre libérations»]

[Londres ; Libération, 1942] 1942 Imprimé gommé (14,5 x 21,5), recto. Encadrement typographique. Très lég. fané.

Impression de Londres de cette importante proclamation : le Manifeste dit des «quatre libérations». Diffusé dès novembre 1942, il fit forte impression sur les services de la France Libre à Londres qui le rééditèrent dans ce format réduit, en retouchant à peine sa belle composition (par Lehmann, à Lyon).

Tract - Resistance

Jeunes des classes 45, 46, 47, 48. Alerte !

Les Régions parisiennes de la Jeunesse communiste [ca juillet 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 13). recto-verso. Numéro d inventaire à l encre au verso

Dénonçant le piège de l affectation des étudiants des classes 1945 à 1948 au service civique rural ainsi que les jeunes gens employés dans les entreprises dont l activité se trouve provisoirement suspendue. La ficelle est un peu grosse.

Tract - Resistance

Une manoeuvre désespérée. Vichy appelle les parlementaires au secours. Non Pétain ne sera pas sauvé.

Mouvement Unis de Résistance (Combat, Libération, Franc-Tireur) [1943] 1943 Imprimé (14,5 x 21,5), recto. Accroc marginal et petites taches.

À partir de septembre 1943 Pétain prépare un nouveau 13 décembre contre Laval. D anciens ministres tel que Frossard, Monzie et Bouthilier pressent ouvertement pour une convocation de l Assemblée nationale. Le CNR dénonce la manoeuvre et somme tous les parlementaires de refuser toute convocation.

Tract - Resistance - Nord & Pas-de-Calais

Le devoir des Français est de tout faire pour rester en France& . Ne partez pas en Allemagne. Restez sur le sol de France

Les Comités féminins du Nord et du Pas de Calais [ca. juillet 1943] 1943 Ronéotypé (22,5 x 14). recto-verso. Rousseurs.

Au verso, aux femmes, ouvrières, ménagères, mamans, épouses : il faut les empêcher de partir. Bilan du dernier bombardement de Hambourg [juillet 1943] et ma mort de 32 ouvriers français, dont trois de la région sont nommés. (Arras, Vitry, Douai).

Tract - Résistance

Appel au Peuple Français& L année 1942 sera l année de la délivrance&

Parti communiste français [1942] Imprimé (22,2 x 18) recto-verso, sur deux colonnes. Trous de classement.

Tract - Résistance

Appel à la classe ouvrière de France

L Union des Comités populaires de France [avril 1942] Imprimé (22,2 x 18) recto-verso, sur deux colonnes. Pliure. Petits accrocs. Tampon de la bibliothèque marxiste de Paris.

Tract - Résistance

Après le débarquement des Troupes alliées sur notre sol national. Les devoirs qui s imposent au peuple de France

Le Comité central du Parti communiste français [Juin 1944] 1944 Imprimé noir (21 x 26,5) Resto-verso sur 4 colonnes. Une colonne passée au verso, néanmoins lisible.

Appel à la lutte armée suivant le débarquement du 6 juin. Ce texte fut également publié dans le n°303 de l Humanité clandestine le 15.06.1944

Tract - Résistance

Après le débarquement des Troupes alliées sur notre sol national. Les devoirs qui s imposent au peuple de France

Le Comité central du Parti communiste français [Juin 1944] 1944 4 feuillets tapuscrit ronéotés, (23 x 27), 7 pp.

Appel à la lutte armée suivant le débarquement du 6 juin. Une version imprimée de ce tract suivra et le texte fut également publié dans le n°303 de l Humanité clandestine le 15.06.1944.

Tract - Résistance

Aux universitaires de l Enseignement secondaire

Le Groupe de résistance des Universitaires français de l Enseignement secondaire, juillet 1942 1942 Feuillet tapuscrit et manuscrit ronéoté (21 x 29), (2) pp. Pliure.

Dénonçant le régime de mouchardage et de terreur institué par Abel Bonnard, se référant à l arrestation et l exécution de cinq enseignants (Bessière, Doré, Nevé, Decoudemanche et Morpain), au refus des enseignants de porter la francisque, etc.

Tract - Résistance

Comment s organise la lutte contre les déportations en Allemagne& Un appel des militants syndicalistes de toutes tendances à la classe ouvrière et au peuple de France.

[Parti communiste ; Juin 1942] Imprimé (22 x 13,5), replié, recto-verso. Effrangements.

Contre la relève, dénonçant les traîtres du Comité d information ouvrière et sociale (CIOS), crée en juin 1942 pour en faire la propagande.

Tract - Résistance

Contre les Actes des Hitlero-Vichyssois. Une véhémente protestation des Présidents Jeanneney et Edouard Herriot

Le Parti communiste français (SFIC) [Août 1942] 1942 Imprimé noir (20,7 x 28), resto-verso. Pliures, effrangements (petits manques)

Le 25 août 1942, Vichy met fin par décret au fonctionnement des Bureaux des deux Chambres. On sait le retentissement des cette lettre des deux Présidents dont la protestation cinglante signe le dernier épisode du parlementarisme de la III° république.

Tract - Résistance

Directives du Comité central du Parti communiste français pour l organisation des Milices patriotiques

Comité central du Parti communiste, sd (juin 1944) 1944 Feuillet Imprimé (21 x 26), (2) pp. 2 colonnes. Pliure.

Tract - Résistance

En avant pour un Premier mai de combat

Parti communiste français [mai 1944] Imprimé (13,5 x 21), recto-verso. Petit accroc marginal.

À 11 heures, dans toutes les entreprises, cessez complètement le travail jusqu à midi.

Tract - Résistance

Est-ce vrai ? demandent les chômeurs& . Déclarations faites par le maire de Rouen à une délégation de chômeurs.

L Union des Comités populaires de chômeurs de la Région parisienne [octobre 1940] 1940 Ronéotypé (21 x 29,5), recto-verso. Pliure. Un peu fané. Petits effrangements.

Selon une note de la Kommandantur établie en accord avec la Préfecture de Seine Inférieure et le gouvernement de Vichy , les chômeurs étrangers devraient être envoyés en Allemagne et les chômeurs français dans des camps de travail ou à la campagnes, les célibataires éventuellement en Allemagne.

Tract - Résistance

Extrait des maladies contagieuses

[Slnd] Imprimé (13,5 x 21)., recto. Brunissures et petits effrangements.

Succès de l'action clandestine en chaîne, ce pastiche d'avis médical sur l'hitlérisme circula dès la fin de 1940, manuscrit, dactylographié, bientôt imprimé, avec de multiples déclinaisons. La posologie est savoureuse : pruneaux RAF et élixir Radio-Londres. Son créateur ne l a malheureusement pas revendiqué.

Tract - Résistance

Fédération général des Fonctionnaires& Aux membres de l Enseignement public&

Fédération nationale de l enseignement [juin 1944] Imprimé (15,5 x 24) recto.

Consignes : devoir de désobéissance.

Tract - Résistance

Guerre d extermination en Russie

[Londres, ca mai 1942] 1942 Imprimé (22 x 26,(), (4) pp. repliées , 3 colonnes

Extrait de La France libre : Vol III , N° 19 - 15 mai 1942. André LABARTHE : Guerre d extermination en Russie. Considérations essentiellement tactique sur l épuisement allemand en Russie.Armements. Tract diffusé en juin 1942, notamment par courriers clandestins.

Tract - Résistance

Il faut faire payer les riches

Parti communiste français [1940] 1940 Imprimé (21 x 26), recto-verso.

Des millions de français souffrent. De l argent, il y en a. Il faut confisquer ces 100 milliards de bénéfices de guerre, effectuer un prélèvement massif sur les grosses fortunes, nationaliser& L Humanité clandestine titre de même le 14 août 1940.

Tract - Résistance

Jeunes ! Le monstre sanglant succombe, notre aurore se lève. L humanité étrangle la vipère hitlérienne&

Forces unies de la Jeunesse patriotique (FUJP) [juillet 1944] 1944 Ronéotypé (21 x 27), recto. Drapeaux figurés. Pliure.

Tract lyrique, dans l enthousiasme des manifestations du 14 juillet 1944, notamment à Paris ou la faible réaction des autorité va inciter le Comité de libération à intensifier ses actions. Jeunes, combats, écrase le Teuton qui t étouffe [& ] L ennemi chassé, nous reconstruirons la France plus jeune& et nous pourrons chanter, rire, courir, danser, aimer& . .

Tract - Résistance

La Constitution démocratique d un grand peuple victorieux

[Association des amis de l URSS] sd. (1943-1944] 1943 Feuillet double Imprimé (21 x 26), (4) pp. 2 colonnes. Pliure

Les réalisations et le texte de la loi fondamentale soviétique.

Tract - Résistance

La Promotion de la victoire

Fédération des Jeunesses communistes de France 1944 Imprimé noir (25 x 32), (2) pp. 2 colonnes. Pliure

Tract - Résistance

La Voici, la Constitution du peuple& . A vous qui cherchez une issue, nous portons à votre connaissance un résumé de la seule Constitution vraiment populaire, celle de l Union des Républiques socialistes soviétiques&

Association française des Amis de l Union soviétique, 2 septembre 1940 1940 Ronéotypé (21 x 30), recto-verso. Pliure. Brunissure.

Saisissant appel in fine à la conclusion d un pacte d amitié avec l URSS. Des responsables communistes furent reçus à l ambassade d Allemagne par Abetz fin juin 1940. Jacques Duclos évoque dans son compte rendu à Moscou la conclusion d un tel pacte qui completerait le pacte germano-sovietique et constituerait un important facteur de pacification europeenne . Sur ordre du Komintern, les negociations vont cesser en aout.

Tract - Résistance

Le 22 octobre 1941, à Chateaubriand les boches fusillaient 50 français Le 22 octobre 1943, journée de lutte,

Union des syndicats de la région parisienne 1943 Feuillet imprimé (23 x 30,5), illustrations photos, recto. Brunissures marginales. Pliure.

Second anniversaire des martyrs de Chateaubriand. Appel à une journée de lutte. Jean Pierre Timbaud, Jules Vercruysse, Jean Poulmarc h et Charles Michels étaient cadres CGT emprisonnés en octobre 1940, Pierre Sémar dès l interdiction du Parti Communiste en octobre 1939. L Union des syndicats de la region parisienne est controlee par les communistes.

Tract - Résistance

Le Front national s adresse au peuple Français ! Pour libérer la Patrie tous les Français doivent se battre

Le Front national de Lutte pour la Libération et l Indépendance de la France [juillet 1944] 1944 Imprimé (15,5 x 21,5), recto-verso. Infimes trous d épingle.

L heure du combat a sonné& Nos généraux sont là& Des Milices patriotiques partout&

Tract - Résistance

Le Maréchal est un menteur !

Les Comités populaires féminins de la banlieue-est [ca mars 1941] 1941 Ronéotypé (21 x 27) recto-verso. Marges brunies, effrangements, accroc en pied avec atteinte.

On trouve dans l Humanité (clandestine) du 30 mars 1941 un écho à ce tract : "Le 22 mars plus de 1.500 femmes de prisonniers politiques, accompagnées de centaines d enfants, sont allées à l ambassade d Allemagne, à l Hôtel Matignon [la résidence de Brinon], demander la libération de milliers d honnêtes travailleurs qui sont enfermés dans les prisons et les camps de concentration [& ] Les prisonniers politiques qui ont lutté contre la guerre pour la liberté et l indépendance de la France sont odieusement traités, affamés, privés de soins [& ] De Brinon a parler à Pétain de la colère provoquée dans la population par cette répression et les deux sinistres personnages ont essayé de donné le change. Le vieux maréchal a joué hypocritement à l étonné et il lui a dit : "Si des français sont encore détenus pour n avoir pas voulu la guerre, je devrais y être moi-même, car j ai toujours été contre la guerre." Parmi les revendications : la signature d un Pacte avec L URSS, corollaire en quelque sorte au pacte germano-soviétique.

Tract - Résistance

L entrée en Algérie est interdite à Maurice Thorez

Comité central du Parti communiste, sd (1944) 1944 Feuillet Imprimé (14 x 21), (2) pp. Pliure.

La Campagne pour le retour de Maurice Thorez en Algérie début 1944. Pour le CFLN, sa condamnation pour désertion garde force de loi.

Tract - Résistance

Le Parti communiste français présente Le Programme d Action de la Résistance au peuple de France

Parti communiste français [mai 1944] 1944 Imprimé (21 x 27) recto-verso, sur deux colonnes, Pliures et découpe sans manque. Fragile.

La déclinaison en tract des Jours heureux : le programme d action signé le 15 mars 1944 à l unanimité des membres du Conseil national de la Résistance, diffusé tout ou partie dans les feuilles clandestines entre mars et août 1944. Cette feuille est l option retenue par les Communistes, l Humanité n en faisant pas état.

Tract - Résistance -

Les Boches veulent nous déporter&

Slnd [FUJP, 1943] 1943 Ronéotypé (21 x 15,5), recto.

Les Forces unies de la jeunesse patriotique (FUJP) sont nées, en octobre 1943, de la fusion des Forces unies de la jeunesse (FUJ) et du Front patriotique de la jeunesse (FPJ). Nous qui sommes la France de demain. Nous allons avoir un grand rôle pour libérer notre pays& . Nous sommes à la veille des événements& .

TRACT - Résistance

Les brutes sinistres de la Gestapo ont assassiné deux grands intellectuels français, Georges Politzer et Jacques Solomon, août 1942

Comité central du Parti communiste français, août 1942 1942 3 feuillets ronéotés (21 x 31), 5 pp. Pliures. Petits effrangements.

Georges Politzer fait paraître L Université libre avec Jacques Decour et Jacques Solomon dès 1940. Il est arrêté avec sa femme par les brigades spéciales le 14février 1942 et est fusillé le 23mai 1942 au Mont-Valérien, le même jour que le physicien Jacques Solomon qui avait été arrêté le 1ermars 1942.

Tract - Résistance

Les Communistes d Allemagne et d Autriche appellent à la lutte contre Hitler

[Parti communiste français, 1941] Imprimé (15 x 19), recto-verso. Deux colonnes. Lég. fané

Relais l appel des PC Allemand et Autrichien : Depuis que Hitler, violant le pacte de non-agression, a assailli l Union Soviétique&

Tract - Résistance

Les Généraux battus de 1930-40 contre les Grands Mutilés 1914-18

Le Secours populaire de France [ca février 1941] Imprimé (13 x 23,5), recto.

Dénonçant une nouvelle goujaterie des généraux traîtres et vaincus, régnant par la grâce des armées d occupation : un ancien combattant amputé des 2 jambes, vient de se voir enlever sa médaille et sa croix. Le député communiste Félix Brun, détenu à l Ile d Yeu, libéré en février 1941, se vue retiré sa Médaille militaire et sa Légion d honneur.

Tract - Résistance

Les Morts accusent. Lucien Sampaix et Gabriel Péri, fusillés par ordre de von Stülpnagel le 15 décembre 1941 font le procès des bandits hitlériens.

(S. l.), [s. d.] [Parti Communiste, janvier 1942] 1942 In-12 agrafé, 24 pp. Deux portraits photos. Lég. fané.

Biographie des deux martyrs et compte rendu de l audience de la 12e Chambre correctionnelle de la Seine, le 28 juillet 1939 contre Lucien Sampaix, secrétaire général de L Humanité, poursuivi pour une série d articles dénonçant l influence d Otto Abetz dans la presse française. Avec la déposition de Gabriel Péri, alors vice-président de la Commission des Affaires étrangères (procès conclu par un acquittement). On sait l activité de l imprimeur Maurice Gleize pour sauver Gabriel Péri et Lucien Sampaix. Il a sans doute réalisé cette brochure.

Tract - Résistance

Manifeste à la Population savoyarde

Comité savoyard de Lutte pour l indépendance de la France, mars 1943 1943 Imprimé (15 x 27), recto-verso. Pliure.

Important manifeste commun, signé par les délégués de tous les mouvements de résistance (à l initiative de Jean Vittoz, Hubert Mugnier et Pierre Girardot, persuadés de l ouverture imminente d un second front), jurant de se conformer aux directives de la France combattante. Il incite les futurs appelés à gagner le maquis, aux paysans de les ravitailler, aux forces de l ordre à déserter&

Tract - Résistance

Marasme du bâtiment, marasme de la France

Les Comités Populaires du Bâtiment et du bois [1942] Imprimé (13,5 x 24) recto-verso.

Tract corporatiste des Comités Populaires du Bâtiment et du bois, adhèrant au Front national. Pour la mise en oeuvre d un programme de grands travaux, contre les trusts du ciment (Maginot), les travaux publics mobilisé par les firmes métallurgiques, au détriment des travaux utiles à population. Constructions de la région parisienne (situation en ce début de 1942 )

Tract - Résistance

Maurice Thorez parle au micro de Radio-Moscou.

1943 Feuillet Imprimé (13,5 x 10,5), recto.

Papillon diffusé dans le cadre de la campagne pour son retour en Algérie début 1944. Pour le CFLN, sa condamnation pour désertion garde force de loi.

Tract - Résistance

Mort aux boches et à leurs valets vichyssois ! Responsables des bombardements, des deuils et des souffrances de nos cités !

Le Parti communiste français [mai 1944] 1944 Ronéotype, 2 feuillets (22 x 30), agrafés, (3) pp.

Suivant le discours de Pétain le 28 avril sur la prétendue libération et l activité terroriste (discours qui va provoquer un déchaînement de la milice). Le tract dénonce les véritables responsables qui font mine de s apitoyer , se concentrant sur les bombardements alliés, puis déroule les consignes pour se préparer à l insurrection : sabotage la production, refus de transporter ou de livraison, grèves, & rejoindre les FTP. L heure des combats définitifs approche (référence à un message de Staline, le 1er mai 1944).